Chirurgie orthognathique

Auteur:

La chirurgie orthognathique est la chirurgie de correction des malpositions des machoires. Cette chirurgie est indiquée lorsque les machoires sont décalées du fait d’un menton trop prononcé (prognathisme), trop reculé (rétrognathisme) ou encore dévié. Cette mauvaise coordination des mâchoires est à l’origine un défaut d’harmonie esthétique du visage mais également des problèmes de mastication, de douleurs articulaires ou encore de troubles respiratoires (apnées du sommeil). Cette chirurgie peut concerner la mandibule (mâchoire inférieure), le maxillaire (mâchoire supérieure) ou les deux dans le même temps. Un geste supplémentaire sur le menton est parfois proposé (génioplastie). Les effets de cette chirurgie sont donc à la fois fonctionnels et esthétiques. Ce qui conduit de plus en plus de patients à consulter pour des raisons purement esthétiques.

Avant l’intervention

Un bilan clinique et radiologique complet est réalisé afin d’analyser l’harmonie globale de votre visage, les troubles respiratoires éventuels, les troubles articulaires, les troubles dentaires.

Une préparation orthodontique est nécessaire avant la réalisation de ce type de procédure (12 à 18 mois). En effet, les dents se sont adaptées au décalage des machoires et sont souvent mal « rangées ». Le principe du traitement orthodontique est de redresser chaque dent pour les remettre dans leur axe idéal. Ainsi, lors du geste chirurgical, les deux mâchoires seront parfaitement coordonnées.

Il s’agit donc d’une prise en charge « orthodontico-chirurgicale ».

face1

L’intervention

L’intervention se déroule sous anesthésie générale, par l’intérieur de la cavité buccale. Il n’existe donc aucune cicatrice visible. La durée d’intervention dépend du geste à effectuer. Une fois mobilisés, les fragments osseux sont fixés dans la position adéquate par des mini-plaques vissées. En fin d’intervention, il peut être mis en place un « blocage » élastique des mâchoires par l’intermédiaire des arcs d’orthodontie. La raison principale de ces élastiques est aussi bien antalgique que  fonctionnelle. En effet, les douleurs sont en général provoquées par une sollicitation mécanique des zones opérées. L’immobilisation élastique agit alors à la manière d’un plâtre sur un bras ou une jambe. Enfin, cela permet de donner l’information à votre cerveau de la nouvelle position de vos mâchoires. Il s’agit d’un début de rééducation en quelque sorte.

Il faut bien comprendre que ces élastiques peuvent être retirés facilement à tout moment en cas de besoin.

La durée d’immobilisation dépend de chaque chirurgien. Elle peut varier de 1 à 6 semaines.

Les suites opératoires

Oedème important (joues et lèvres), classique dans ce type d’intervention. La mise en place de glace de façon régulière permet de lutter contre cela.
Douleurs, en général, peu importantes et bien soulagées par des antalgiques simples. Engourdissement des lèvres en particulier de la lèvre inférieure.
Alimentation liquide (blocage élastique). Une consultation avec une diététicienne est, en général, prévue pour vous conseiller dans votre alimentation.

La durée d’hospitalisation varie de 3 à 5 jours, en fonction de l’évolution.
Le blocage élastique est en général laissé en place pendant une semaine, puis seulement la nuit pendant 5 à 6 semaines.
Quoi qu’il en soit, l’alimentation doit rester molle pour ne pas solliciter les zones opérées pendant la phase de consolidation (6 à 8 semaines).
Des séances de kinésithérapie sont prescrites pour le drainage des oedèmes et l’assouplissement musculaire.

Précautions à respecter

Hygiène buccale stricte : bains de bouche antiseptiques, brosse à dent « chirurgicale »…

Application de glace sur les joues pendant les premiers jours.
Abstention d’activité sportive à risque de choc pendant 2 mois (rugby, foot, ski….). Les sports d’entretien musculaire (endurance, natation…) peuvent être discutés à un mois.

Abstention de mouchage nasal sous pression pendant 2 semaines en cas de chirurgie maxillaire (mâchoire supérieure)
Arrêt de travail 2 à 3 semaines (temps de résorption de l ‘œdème primaire)

Complications

Précoces

Hématome, comme pour tout acte chirurgical
Infection : rarissime, les infections à ce niveau sont très rares, du fait de l’excellent vascularisation de cette zone
Troubles sensitifs de la lèvre inférieure : quasi systématiques en cas de chirurgie de la mandibule. Cela est lié au fait que le nerf sensitif de la lèvre inférieure circule à l’intérieur de la mandibule. Ce trouble sensitif récupère progressivement en quelques mois. En revanche, il n’existe aucune altération de la mobilité de la lèvre, puisque le nerf qui commande la mobilité de la lèvre est situé dans une autre zone, qui n’est pas concernée par l’intervention.

Tardives

Défaut de positionnement des mâchoires : il s’agit, en général d’un discret défaut qui peut être corrigé par l’orthodontie. Son apparition est due aux forces de tractions des muscles masticateurs.
Défaut de consolidation : rare
Troubles sensitifs de la lèvre inférieure : parfois, la récupération de la sensibilité labiale peut ne pas être complète.

Conclusion

La chirurgie orthognathique nécessite, de la part du chirurgien, une connaissance complète de la fonction et de l’esthétique du visage. Des techniques d’amélioration esthétiques sont parfois associées (rhinoplastie, appositions osseuses, injection de graisse ou de produits de comblement…). Cela nécessite une maîtrise et une connaissance anatomique parfaite de l’anatomie du visage.

Seule une consultation avec un chirurgien Maxillo-facial, habitué à réaliser ce type d’intervention, vous permettra de répondre à toutes vos interrogations.

Cette intervention est prise en charge par la Caisse primaire d’Assurance Maladie.

publié: 02.03.2015

D'autres recommandations similaires

Chirurgie orthognathique - Tarifs

Dr Jean-Pascal Dujoncquoy
Neuilly-sur-Seine, Paris
Prix allant de 2 000 €
habituellement jusqu'à 5 000 €
Dr Jean-Pascal Dujoncquoy
Dr Cédric HARDY
Bordeaux
Prix allant de 750 €
habituellement jusqu'à 3 600 €
Dr Cédric HARDY
Prix allant de 1 500 €
habituellement jusqu'à 4 500 €
Dr Frédéric Barere
Dr Nicolas Lari
Marseille, Les pennes Mirabeau
Prix allant de 500 €
habituellement jusqu'à 2 500 €
Dr Nicolas Lari
Prix allant de 2 500 €
habituellement jusqu'à 5 000 €
Dr Nicolas Froget
Spécialistes près de chez vous   
Photos de patients
Interventions envisagées par les autres