La cavernoplastie par implant

Auteur:

Le Docteur Jean-Marc Bianchini est spécialisé dans les troubles de l’appareil génital et et urinaire, ilpropose des traitements chirurgicaux esthétiques et fonctionnels pour les hommes. Aujourd'hui, le Dr Bianchini nous explique comment fonctionne la cavernoplastie par implant

Place de la cavernoplastie dans l’arsenal thérapeutique des pénoplasties d’élargissement.

Les patients qui se renseignent sur une pénoplastie d’élargissement souhaitent dans la grande majorité des cas, corriger une situation dans laquelle ils estiment que leur verge n’est pas assez volumineuse au repos. Ainsi, ils en retirent un sentiment de frustration lorsqu’ils sont dans une salle de sport ou nus à la douche.

articulopene
 

Dans cette situation, le spécialiste leur proposera une procédure qui augmente la circonférence de la verge au repos. Elle sera réalisée soit au cabinet en injectant dans le fourreau de la verge de l’Acide Hyaluronique soit au bloc opératoire en procédant à une lipoaspiration de la graisse autologue de la face interne des cuisses ou de la région sus-pubienne qui est purifiée et réinjectée dans le fourreau de la verge (lipofilling de graisse autologue ou fat-grafting). Ces techniques sont séduisantes et permettent de répondre pleinement à cette demande.

Sur le même sujet : Révolution en chirurgie régénérative : le transfert de graisse (fat grafting)

Néanmoins, deux inconvénients voire trois reproches que l’on peut faire à ces prises en charge peuvent venir en gâcher le ressenti.

Tout d’abord, les produits injectés vont se résorber avec le temps. Pour ce qui concerne l’Acide Hyaluronique, c’est la totalité de ce qui est injecté qui se résorbe progressivement en 18 à 24 mois. Pour ce qui concerne la graisse autologue, c’est 30 à 50% du produit qui se résorbe les trois premiers mois ensuite le gain est assez stable dans le temps.

Autre reproche que l’on peut faire à ces techniques : la consistance de la verge augmentée est comparable à de la « viande » et fait penser à une érection molle. Elle n’est pas comparable à celle de la verge en érection. En effet, la tension de la verge en érection est le résultat de l’accumulation de sang sous pression dans la verge. En injectant une substance dans le tissu sous-cutané de la verge, l’on n’a pas d’action sur les corps caverneux qui sont plus profonds. Ainsi, les patients qui bénéficient de ces pénoplasties d’élargissement par injection d’Acide Hyaluronique ou par lipofilling ont une verge essentiellement augmentée de taille au repos, légèrement augmentée de taille en érection mais dans ce cas, elle est un peu molasse ; elle a perdu sa dureté initiale car elle est enrobée d’un tissu rénitent.

Le dernier reproche que l‘on peut faire à ces techniques, est qu’elles induisent une incongruence entre la verge et le gland. Ce dernier se retrouve sous-dimensionné par rapport à la verge et dans certains cas, le résultat n’est pas très heureux.

Il existe donc des patients qui sont à la recherche d’une solution définitive, d’augmentation de diamètre de la verge non seulement au repos mais aussi et surtout en érection, avec conservation de la tension initiale de la verge en érection. Ils seront déçus par les injections d’AH ou le lipofilling qui leur seront proposés systématiquement en premier. Puiseque ces gestes sont simples et aussi car très peu de Spécialistes pratiquent autre chose.

Une fois la déception passée, les patients se remettent en quête de trouver une solution, et c’est à ce moment que la cavernoplastie peut et doit leur être proposée.

fotopj2
Implant de Tachosil ® Laboratoire TAKEDA.

Description de la technique opératoire.

Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui va être réalisée sous anesthésie générale lors d’une courte hospitalisation en ambulatoire. Elle dure un peu plus d’une heure. Le patient pourra donc rentrer chez lui le soir-même.

Un rasage manuel puis avec une crème dépilatoire ainsi qu’une douche bétadinée doivent être réalisés au domicile avant l’hospitalisation.

Plutôt que de rentrer dans des détails techniques, je vous propose de visionner cette vidéo opératoire, réalisée par l’équipe de Chirurgie Urologique de Nancy.

Les âmes sensibles pourront s’en abstenir.

capturapene
CAVERNOPLASTIE D'ÉLARGISSEMENT PAR IMPLANT PELVICOL

Les grandes étapes sont les suivantes

La réalisation d’une circoncision est un préalable indispensable dont il faudra prévenir les patients.

L’incision est réalisée à la base du gland et la verge est ainsi exposée en totalité au niveau des corps caverneux.

Les tissus sont incisés longitudinalement, sur toute la longueur des corps caverneux, afin de pouvoir y disposer un implant.

Il s’agit d’un biomatériaux inertes qui se prêtent parfaitement aux plasties caverneuses car ils sont à la fois souples, extensibles et parfaitement étanches.

La taille des implants dépend directement de l’élargissement que le patient souhaite. Si l’on s’est mis d’accord sur un élargissement de 3 cm par rapport à la circonférence initiale en érection, alors l’on disposera, à droite et à gauche, des implants de 1,5 cm.

L’on peut aller raisonnablement jusqu’à 4 cm d’élargissement par rapport à la circonférence initiale de la verge en érection. Ceci représente une augmentation de 30 % qui est très visible.

Les cicatrices sont refermées avec du fil résorbable et les rapports sexuels sont conseillés au bout de deux voire trois semaines

Il n’est pas nécessaire de réaliser ces exercices pénibles d’élongations sur la verge pendant cette période post-opératoire mais les injections intra-caverneuses de substances vasoactives permettent d’éviter la survenue de phénomènes de rétraction inflammatoire autour des implants.

Enfin, la sensibilité de la verge et du gland sont conservées.

Evènements indésirables post- opératoires

Ce sont tout d’abord ceux inhérents à toute acte sous anesthésie générale ainsi un examen clinique attentif puis une consultation préopératoire d’anesthésie devront être obligatoirement effectués dans le mois qui précède la réalisation du geste qui n’est en aucun cas un geste préconisé en urgence.

Viennent ensuite les complications liées à la réalisation d’incision sur les tissus avec de possibles contusions, des hématomes et des infections du site opératoire. Ces complications disparaissent avec des soins locaux, des antibiotiques et de la patience.

Les douleurs post-opératoires sont très modestes et soulagées par les antalgiques habituels.

Deux complications doivent être isolées dans cette liste.

  • Tout d’abord, les troubles érectiles. Ceci est extrêmement rare et le plus souvent le fait, d’un dysfonctionnement érectile psychogène réactionnel au traumatisme local vécu par le patient. La prescription d’un stimulant de type Viagra est suffisante.
  • Enfin, la survenue d’un rétrécissement de la verge est habituel. Entre 3 mm et 1 cm en rapport avec l’élargissement demandé. Plus l’élargissement est important, plus le rétrécissement le sera, mais dans ces limites. Il faut en informer le patient afin de trouver les solutions pour que cet inconvénient ne soit pas une surprise mal vécue.

Conclusions

La CAVERNOPLASTIE PAR IMPLANT est une solution thérapeutique efficace et durable.

Elle s’adresse aux patients motivés, qui ont déjà pratiqué une pénoplastie d’élargissement par l’Acide Hyaluronique ou le lipofilling de graisse autologue et qui estiment que l’élargissement obtenu est insuffisant en érection mais aussi au repos.

Cette prise en charge ne relève ni de la médecine esthétique ni de la chirurgie esthétique. Elle n’est réalisée que par des Chirurgiens Urologues, ce qui explique qu’elle est encore assez peu proposée.

L’efficacité et la durabilité de cette technique associées à la déception d’une population grandissante de patients ayant expérimenté les techniques dites « médicales » feront qu’elle prendra une place de plus en plus importante dans arsenal thérapeutique des pénoplasties d’élargissement.


 

publié: 19.10.2021

Auteur

Chirurgien Urologue, son expertise technique depuis 25 ans, obtenue grâce à sa formation hospitalo-universitaire, lui permet de prendre en charge en toute sécurité un vaste échantillon de procédures instrumentales et chirurgicales appliquées à la chirurgie plastique de l'appareil génital masculin.

Discussion sur le thème

Augmentation du pénis - Nouveautés

La cavernoplastie par implant

Docteur Jean-Marc Bianchini

Le Docteur Jean-Marc Bianchini est spécialisé dans les troubles de l’appareil génital et et urinaire, ilpropose des traitements...

D'autres recommandations similaires

Bjornironside 26.10.2020
Je ne sais pas

Ce n'est peut-être pas un témoignage essentiel vu que je n'ai pas fait d'opération, c'est juste que c'est rassurant de savoir qu'il y a d'autres personnes qui souffrent de cela ,car pourquoi depuis gamin tous les hommes ... Plus 

Médecin spécialiste dou

Ça en vaut la peine

Je viens d avoir l intervention et déjà je suis très satisfaite le Dr Naboulsi et un médecin spécialiste doué,patient, très compétent, à l'écoute. Et abordable

Spécialistes près de chez vous   
Interventions envisagées par les autres