Amplification du point G

L’injection d’acide hyaluronique au niveau du point G est un acte simple qui permet d’augmenter la fréquence et l’intensité de l’orgasme vaginal féminin. Seul un tiers des femmes jouirait par pénétration et ce ne serait pas toujours systématique.

Cette intervention est destinée aux femmes de tout âge qui ont le choix entre cette technique, médicale, et l’injection de graisse au niveau du point G, acte chirurgical et donc inévitablement plus lourd.

Indications

Cette injection est proposée aux femmes qui n’ont des orgasmes vaginaux que pendant certains rapports ou qui veulent intensifier leur orgasme.

Il s’agit soit de femmes assez jeunes avec des parois vaginales bien toniques soit  de femmes plus âgées qui suite au vieillissement des organes génitaux ont des parois vaginales moins turgides.
Les femmes qui n’ont jamais eu d’orgasme vaginal ne sont pas une bonne indication, 16 % des femmes n’auraient d’ailleurs pas du tout de point G.

Déroulement de l’intervention

Le rationnel de l’acte repose sur le fait que le point G se situe dans une partie concave du vagin, difficilement accessible, ce qui explique que beaucoup de femmes ne parviennent pas à le sentir.

g point

L’injection d’acide hyaluronique bombe cette zone en la rendant concave et donc plus accessible à la stimulation pénienne.

Les 6 jours précédant l’injection, il ne faut  pas prendre ni AINS (aspirine, Kardegic) ce ne sont pas des AINS ? , ni vitamine C: ces substances peuvent entraîner une contusion et une hémorragie. Quelques heures avant l’injection, il ne faut pas boire d’alcool et ne pas s’exposer au soleil.

Les 3 jours précédant l’injection la patiente utilise les ovules gynécologiques antiseptiques prescrits et une heure et demie avant elle met du gel anesthésiant en intra vaginal.

Cette intervention se réalise au cabinet médical, après introduction du spéculum.    

L’injection se fait à l’aiguille.  

On choisira entre deux acides hyaluroniques qui ont été entièrement dédiés à la santé intime des femmes, le Desirial (peu réticulé) et le Desirial Plus (très réticulé),  en fonction du cas. On injecte entre 1 et 2 ml d’acide hyaluronique.

La séance dure dix minutes, à la fin, un tampon sera posé en intra‐vaginal pour bloquer les petits saignements.

L’injection est à refaire tous les 6‐12 mois.

Convalescence

Cet acte ne cause pas d’éviction sociale, la reprise des rapports est possible 72 heures après. Il est conseillé de mettre des tampons vaginaux pendant deux jours pour bloquer les éventuels petits saignements.

Il faut éviter la fréquentation de lieux humides (piscine, hammam…) pendant 10 jours.

Comme pour toute injection d’acide hyaluronique:

  • il ne faudra ni s’exposer au soleil important ni au froid intense les 48 heures suivant l’injection   
  • il faudra éviter les efforts sportifs et l’absorption d’alcool pendant les deux jours suivant l’injection
  • il faudra éviter de toucher la zone traitée dans les 6 heures suivant l’intervention
  • on peut appliquer du froid sur les zones traitées pendant la première journée

Effets après l’opération

Après une éviction des rapports sexuels de 72 heures, le résultat est immédiatement ressenti en termes d’augmentation de fréquence et d’intensité de l’orgasme vaginal.

Complications

Les effets secondaires sont très légers et transitoires :

  • saignements minimes disparaissant en quelques jours (le port d’un tampon vaginal est conseillé pendant deux jours)
  • sensation de tension vaginale, légère gêne durant un à deux jours

Contre‐indications

Cette injection doit être précédée par un examen gynécologique qui doit être normal, en cas de pathologies gynécologiques il faudra les traiter avant l’intervention.

Les contre‐indications sont celles de l’acide hyaluronique :

  • grossesse et allaitement
  • troubles de la coagulation ou prise d’anticoagulants
  • maladies auto‐immunes
  • demande irréaliste
  • allergie à la lidocaïne (le produit en contient)
  • injection antérieure de produits non dégradables (l’injection d’acide hyaluronique pourrait réveiller un granulome quiescent)
  • pathologies inflammatoires aigues ou chroniques  
  • hépatite C
  • infection en cours, lésions cutanées au niveau de la zone à injecter,

Sommaire et conclusion

L’augmentation du point G peut changer la vie sexuelle d’une femme, et par conséquent sa qualité de vie. Même si on ne peut seulement réduire la qualité d’un rapport sexuel au point G, il est certain que la stimulation de ce point joue un rôle très important.

Il existe que deux techniques pour obtenir cette augmentation: l’injection de graisse autologue au bloc opératoire (lipofilling) et l’injection d’acide hyaluronique au cabinet médical. Les deux techniques ne sont pas une bonne indication si la femme n’a jamais connu l’orgasme vaginal.

Cette technique présente des avantages par rapport à la chirurgie :

  • traitement rapide en 30 minutes
  • non traumatique
  • sans cicatrices
  • ajustement volumétrique possible au fur et mesure des séances
  • pas d’éviction sociale
  • sans douleur, ni gêne après le traitement
  • réalisation d’une simple anesthésie locale

Mais aussi des inconvénients:

  • caractère résorbable du produit, injections à répéter mais même la graisse injectée avec le lipofilling ne dure pas à vie

publié: 25.02.2016

Spécialistes près de chez vous   

Interventions envisagées par les autres