La rhinoplastie ultrasonique : une véritable révolution en rhinoplastie

La rhinoplastie ultrasonique est une véritable révolution en rhinoplastie depuis l’origine de la rhinoplastie. Une technique progressive qui permet un remodelage osseux adapté à la correction d’asymétries du nez, qu’elles soient minimes ou importantes.

Introduction

La majorité des demandes en rhinoplastie concerne des nez trop forts, trop larges, avec une bosse à corriger. Depuis l’origine de la rhinoplastie, il y a plus de 100 ans, les chirurgiens sont amenés à casser les os du nez à l’aveugle pour corriger ces problèmes, avec des instruments qui datent des débuts de la rhinoplastie, même s’ils ont été quelque peu « affinés » depuis.

Par ailleurs, c’est l’aide opératoire qui donne des coups de marteau pendant que le chirurgien tient les instruments destinés à couper les os du nez : la force d’impact que donne l’aide opératoire peut interférer sur le résultat de l’intervention. Tout cela aboutit parfois à des fractures non voulues, des irrégularités ou enfoncements osseux, des aspects pincés du nez, des asymétries, sans compter d’éventuelles répercussions néfastes sur la respiration.

Rhinoplastie5
Rhinoplastie ultrasonique de profil, la photo avant et après (la photo de droit un an après opération).

 Les principes de la rhinoplastie ultrasonique

Afin de pouvoir contrôler précisément le remodelage osseux en rhinoplastie, l’auteur a mis au point depuis 2013 avec le laboratoire français Acteon – Comeg, une série d’instruments miniaturisés, appelés inserts de rhinoplastie, destinés à la rhinoplastie afin d’être utilisés sur des moteurs piézo-électriques. Ces instruments ultrasoniques sont beaucoup moins traumatisants que les instruments classiques, car à la différence de ces derniers, ils ne peuvent pas abîmer les tissus fragiles autour des os du nez (peau, muqueuse, cartilages, vaisseaux sanguins, nerfs). Ainsi, les patients n’ont presque plus de bleus après leur rhinoplastie et peuvent reprendre leur travail au bout d’une semaine.

Rhinoplastie ultrasonique: une technique plus précise pour des résultats plus fiables et naturels

Comme ces instruments ne sont pas traumatisants (ils n’endommagent pas les tissus adjacents), il est désormais possible pour le chirurgien de travailler sur la pyramide nasale osseuse, qui était considérée inaccessible jusqu’à présent, en visualisant son travail.

En effet, ce travail se faisait jusque-là à l’aveugle car sous l’effet des coups de boutoir du burin et du marteau, les os du nez avaient un risque important de tomber dans les fosses nasales s’ils n’étaient plus en connexion avec la peau, et laisser place à un nez enfoncé et de forts risques d’obstruction nasale. La douceur des instruments piézo-électriques a permis, pour la première fois depuis que la rhinoplastie existe, de voir la totalité du nez afin d’analyser de façon précise les variations anatomiques, et tous les gestes effectués le sont sous contrôle visuel direct.

Un autre avantage majeur de la rhinoplastie ultrasonique, c’est de pouvoir sculpter les os du nez sans avoir à les casser comme on devait le faire dans la majorité des rhinoplasties. Les os sont désépaissis de façon progressive et on peut contrôler au fur et à mesure l’effet sur la bosse, sur la largeur du nez ou sur sa symétrie. Le fait de pouvoir sculpter sans casser rend l’opération beaucoup moins traumatisante pour le patient. Cette possibilité de sculpture de la pyramide nasale n’existait pas jusqu’à présent et elle a fait nommer cette technique rhinosculpture ultrasonique.

Un polissage final de la pyramide nasale avec une râpe piezo diamantée permet de lisser le nez et rendre la rhinoplastie imperceptible, même au toucher. De plus, cela évite de laisser des irrégularités qui risquent de se voir avec le temps, au fur et à mesure de l’affinement de la peau nasale.

rhinoplastie 2
La photo Semibasale avant et après, le résultat de droit de rhinoplastie ultrasonique après un an.

Une correction parfaite du nez même dans les cas les plus difficiles

Les asymétries nasales : Cette technique permet un remodelage osseux adapté à la correction d’asymétries du nez, qu’elles soient minimes ou importantes. La possibilité d’associer mobilisation osseuse et sculpture osseuse permet un remodelage osseux sur mesure, particulièrement adapté aux asymétries osseuses qui sont très fréquentes. .Les rhinoplasties matures : les os deviennent plus cassants après 40-45 ans ; cela vaut aussi pour les os du nez et le risque de fracture comminutive après ostéotomie classique était important, avec des conséquences esthétiques et fonctionnelles majeures, d’autant plus que la peau fine et peu élastique ne peut cacher ou s’adapter à aucune irrégularité sous-jacente.

C’est en grande partie pour cela que les rhinoplasties passés 45 ans étaient plutôt déconseillées. La piezo chirurgie permet de remodeler les os matures et cassants de façon aussi fiable que des os jeunes. Cela a été prouvé en laboratoire d’anatomie et confirmé par les études cliniques faites depuis la mise sur le marché des inserts de rhinoplastie.

Les rhinoplasties après traumatisme nasal : les os d’un nez qui a été cassé sont moins stables que les os d’un nez indemne, et le risque de majorer cette instabilité avec des instruments mécaniques est grand. La piezo chirurgie ne déstabilise pas les os et permet donc d’opérer de façon très sûre des patients ayant déjà été victimes d’accident avec fracture du nez.

Les rhinoplasties chez les professionnels utilisant la fonction olfactive (nez, œnologues...) et la voix (chanteurs...) : en effet, la rhinoplastie ultrasonique empêche tout risque d’atteinte des branches nerveuses olfactives (sf septoplastie ultrasonique) et ne touche pas aux caisses de résonnance que forment les cavités aériennes des fosses nasales. Les rhinoplasties ethniques : les patients d’origine africaine, antillaise, asiatique, ont souvent des os du nez qui sont très plats, larges, avec un dos du nez plutôt creux. Un affinement du nez passe par une diminution globale de la largeur du nez.

rhinoplastie
Vue de haut, rhinoplastie ultrasonique avant et après un an.

Cependant, le fait que les os des rhinoplasties ethniques soient généralement très denses et courts faisait courir le risque d’enfoncement de ces os en cas d’ostéotomie avec les instruments classiques. Les instruments piézo-électriques peuvent inciser très précisément des os même très denses sans risquer de fracture comminutive, et leur utilisation permet de mobiliser ces os tout en conservant leur stabilité.

Il est donc possible désormais d’affiner plus et mieux les nez ethniques dans leur partie osseuse. Les rhinoplasties secondaires : les défauts à la suite de rhinoplastie sont encore très fréquents et ont de nombreuses causes. Le problèmes osseux peuvent aboutir à des asymétries, des enfoncements, des irrégularités, des aspect de « cassure « sur le dos du nez, mais aussi à des obstructions nasales. Beaucoup de ces problèmes étaient irréparables car situés dans des zones « non accessibles », et la seule façon de les atténuer était de camoufler ces défauts par des greffons ou des injections d’acide hyaluronique, quand cela était possible.

La visualisation complète des os du nez permet dans de nombreux cas une mobilisation des os précédemment cassés et d’effectuer une véritable réduction orthopédique de la fracture. Il s’agit d’une pratique qui était quasiment impossible jusqu’à présent et qui permet désormais de corriger toute une gamme de défauts qui peuvent survenir après rhinoplastie.

Mais le plus essentiel est de prévenir ces défauts, et c’est l’atout majeur de la rhinoplastie ultrasonique.

Des suites opératoires plus légères

Plusieurs milliers de patients ont bénéficié à ce jour de cette technique, qui a été initiée par l’auteur en 2013, puis qui s’est développée très rapidement à travers le monde et qui est maintenant utilisée par la majorité es ’experts internationaux en rhinoplastie. Les résultats ont été spectaculaires : les défauts osseux qui pouvaient s’observer auparavant ont presque entièrement disparu, et les opérés reprennent une vie sociale normale dès que leur attelle est retirée, 5 à 6 jours après l’opération, sans que l’on puisse le plus souvent soupçonner qu’ils ont eu une rhinoplastie.

Les autres applications de la rhinoplastie ultrasonique en matière de chirurgie du nez

Septoplasties ultrasoniques : Des inserts longs ont été mis au point pour pouvoir effectuer de façon précise et sûre des septoplasties. En effet, les risque de chirurgie de la cloison nasale, effectuée soit pour corriger des problèmes de respiration nasale, soit des problèmes esthétiques secondaires à une déviation de cloison nasale, sont multiples : déstabilisation de la cloison avec effondrement de celle-ci et aspect de « nez de boxeur », perforation de la cloison nasale, rares cas de fractures radiées à la base du crâne avec risque de fuite de liquide cephalo rachidien ou d’atteinte durable de l’olfaction.

Les instruments piézo-électriques permettent d’éviter tout mouvement brusque sur la cloison nasale qui est fragile, et diminuent grandement le risque de complications liées aux septoplasties. Prélèvements de cartilages : Il est souvent nécessaire de prélever des cartilages en matière de rhinoplastie. Les instruments piézo-électriques facilitent le prélèvement de ces greffons, notamment les greffons d’origine costale souvent utilisés en rhinoplastie secondaire complexe. Le risque était alors celui de pneumothorax par effraction de la plèvre présente juste derrière les côtes. Les instruments piezo épargnant les tissus mous, la plèvre ne peut pas être directement blessée lorsqu’un prélèvement costal est effectué avec ces instruments.

rinoplastie 4
La photo avant et après rhinoplastie ultrasonique, face sourire.

Les inconvénients de la rhinoplastie ultrasonique

Le premier inconvénient évident est l’investissement pour le chirurgien dans un matériel qui est cependant stérilisable et dont le seul consommable correspond aux tubulures qui permettent l’irrigation de la zone de travail. Le second inconvénient, mineur, est d’augmenter un peu le temps opératoire, notamment parce que cette technique permet au chirurgien de pratiquer des ajustements plus minutieux et précis des os du nez et offre beaucoup plus de possibilités qu’auparavant.

En résumé, la rhinoplastie ultrasonique permet unremodelage sur mesure des os du nez sous contrôle visuel direct, au lieu de casser les os du nez à l’aveugle comme cela était fait par tous les chirurgiens auparavant. Il s’agit d’une réelle rupture technologique qui permet de sculpter très précisément les os du nez dans tous les cas de figure. Les suites des rhinoplasties deviennent particulièrement légères, avec un retour précoce à la vie active. Les risques de complications, notamment esthétiques, sont considérablement réduits. Cette technique de rhinoplastie ultrasonique ne modifie pas le coût global de l’opération, mais permet simplement de la rendre plus simple, plus contrôlable et plus prédictible. 

publié: 22.02.2018

Dans quelle phase de la prise de décision êtes-vous en ce moment ?

   
Spécialistes près de chez vous   
Interventions envisagées par les autres