Injections acide hyaluronique aux pommettes, le produit a migré, bourrelets

Injections acide hyaluronique aux pommettes, le produit a migré, bourrelets

lanana

j'ai subis plusieurs injection de voluma au pommette et un autre AH au cerne et au sillon nasogénien durant les 3 dernière annéee (8 seringues)
Je sais ou est le produit en pressant de manière profonde je sens le produit dur sous ma peau. et je constate qu'il a migré au centre du visage alors qu'a la base il était sur les pommettes et l' extérieur.
Ca me fait aujourd'hui un bourrelet entre la cerne et le sillon nasogénien, accentué certainement par le relâchement cutanée.
Je vois quelques personnes qui constate ce déplacement mais aucun professionnel n'en parle ou se positionne a ce sujet. je pense que le problème est réel et peu être très disgracieux.
J'envisage donc plutôt le lipofilling est ce que le phénomène se produit aussi?
Des témoignages de patients et médecins SVP?
Merci

Afficher les contributions14 Masquer les contributions14
Carine

Bonjour j ai eu ce problème aussi
Heureusement le produit est degradable
Avez vous beaucoup massé la zone ?
Qu en pensent les médecins ici ?
Perso je suis passée au Sculptra pour cette raison

Plus de réponses 2
lanana

Je ne degrade pas trop l ah et je sens le produit encore tres massive sous la peau.
C est la premiere année que je constate ce relachement.
Alors que j en fait depuis 4 ans.
Non je n ai pas massé.
Je n ai jamais eu besoin javais toujours un resultat nickel avec un bon placement du produit et effet volume visible et durable.
Cette derniere seringue datant d il y a 6 mois n a pas tenue.

Répondre à lanana
Carine

C est étonnant que le produit ait migré Qu en dit votre praticien ?

arielle 91

Bonjour Lanana,
J’ai eu la même expérience que vous après une deuxième injection dans les cernes.
La première injection étant très réussie, j’ai voulu en faire une deuxième, 2 ans après.
L’AH m’a occasionné des poches malaires en migrant sur les pommettes.
Vous avez raison quand vous parlez de relâchement cutané.
Arrivée à un certain âge, on ne peut plus « remplir » car le produit migre vers le bas, ce qui donne un aspect carré , masculin au visage, tout l’inverse de ce que l’on souhaite.
Il faut donc passer au lifting pour remonter les volumes et enlever le surplus de peau.
À mon humble avis, vous aurez le même problème avec le lipofiling, avec le risque de mauvaise répartition de la graisse et la formation de boules.
En plus, il faut que le chirurgien trouve une endroit où aspirer cette graisse, ce qui est
difficile quand on est mince avec un risque de peau gondolée à l’endroit où la graisse a été prélevée.
J’espère avoir pu vous être utile.
Bien à vous
Arielle

Plus de réponses 2
lanana

Merci pour votre commentaire. J ai 34 ans et effectivement ma peau commence a se relacher.
Je fais 65kg et j ai pas mal de graisse pour prelever.
Je pensais au lipofiling des tempes et haut des pomettes pour retendre un peu le produit est plutot stable a cette endroit.
Mais pas dans la partie "joue" de la pomette ou je constate la migration du produit et l accentuation des cernes et sillon nasogénien.
Si pas suffisant effectivement pour retendre je penche de plus en plus vers un minilift et lipo legere du cou.
J espere d autres temoignages.

Répondre à lanana
Mar

Le minilift remonterait ta pommette ? Si tu trouves un chir qui accepte l opération dis le moi...

Sony

Bonjour , j'ai eu ce problème et je l'ai toujours après plus de deux ans … J' avais fait une injection dans la vallée des larmes et le produit a migré dans ma joue ; cela m'a creusé le cerne et pas tous les jours mais de temps en temps , j'ai un bourrelet à peu près là où vous dites .La joue où l,'acide hyaluronique a coulé est effectivement un peu plus relâchée que l'autre depuis…
Je ne souhaite plus faire d'injections ,car je me dirige vers une blépharo maintenant pour essayer de combler mes cernes .Effectivement , personne n'en parle mais une simple injection peut avoir des résultats très disgracieux à long terme.
Moi aussi j'aimerais avoir des témoignages de professionnels sur ce problème .Merci

Parker

ça m'intéresse aussi!

Je n'ai pas fait d'injections, mais j'y pensais, et ce qui est décrit fait partie des désagréments que je redoute.
De un , je suppose qu'il faudrait arriver à déterminer si il y a des zones qui migrent plus en elles mêmes, ou de par le produit(car pas le même produit dans les cernes, pommettes etc), dépendant des profondeurs d'injections , ou d'un raté du médecin.

Quelle zone injectée a migré dans ton cas?En es tu sure?

Ensuite une question que je me pose, c'est si ce genre de ratés, quoique résorbable, ne peuvent précipiter des affaissements de la peau.Comme vous le décrivez, la plupart n'ont pas retrouvé leur physionomie au bout d'un à plus de temps.Est-ce que le produit stagne toujours sous les tissus ?Ou est -ce qu'il s'est dissout depuis, mais que son déplacement a entrainé une déformation secondaire de la peau, ou accentué sa perte d'élasticité ?
Car le principe de rajouter du volume c'est beau, mais si on y pense deux seconde, essayez de faire ça naturellement : grossir du visage, le gonfler, puis il se dégonfle, et aller on le regonfle.. comme lors de perte et reprise de poids fréquentes connues pour mettre à l'épreuve l'élasticité de la peau.Ben je me demande si ça ne peut pas même empirer , une fois qu'on ne fait plus d'injections, et selon l'age, si on est à une période ou le relachement commence.Bon si on est surper jeune ce ne doit avoir d'incidence.Et si on l'est plus du tout, ça ne fait peut-être pas de différence.Ayant l 'age de lanana je m'intéresse à la prévention et au maintien(voire amélioration) de ma tête, et j'ai des doutes si l'ah est si adapté que ça à cela.

J'espère qu'un médecin donnera son point de vue sur ce que tu as exposé.Ca me parait improbable qu'un médecin ayant une longue carrière n'ait jamais constaté ce genre de cas au moins une fois, pour en fournir un début d'explication.Ou au moins lui dans la littérature scientifique.

Plus de réponses 4
lanana

J en suis certaines! J ai injecté du voluma dans les tempes quart externe du visage. Les points d injection s appel top model style donc rien a voir avec le sillon les medecins le sauront.
J ai aujourd hui le produit au niveau de la pomette et de chaque cote du nez juste au dessus du sillon.
Je sais ou le medecin a piqué et cétait tres profond et c était vers les oreilles.
Les volumes ont bien migrés.
Le resultat etait tres bien les 2 premieres années. Sachant que les injections sont purement esthetique je n avait aucun relachement.
Je n ai pas d avis sur le pourquoi c est juste un fait

Répondre à lanana
Parker

en fait je demandais juste des précisions en effet sur les différentes injections faites, si tu arrives à savoir quel zone a eu ce déplacement..aapparement, donc les pommettes en injection profonde.Je croyais que ça faisait pas ce type d'effet à ces endroits, mince alors..
Tu vas attendre ou avoir recours à l'hyaluronase ?

Répondre à lanana
Morwenna

Merci pour votre témoignage Ianana.Mon chirurgien m'a proposé des injections de voluma dans les tempes et dans le haut de la pommette ( mais pas du coté joue de la pommette car j'ai un visage plutot plein).
Mais j'ai un peu peur au vu de votre témoignage.
Je vais avoir 54 ans et les 2 chirurgiens que j'ai consultés m'ont conseillé des injections en attendant un mini lifting dans 1 an et demi-2 ans.Je pensais que le voluma ne migrait pas et que comme le dit Parker les zones à peau très fine comme les cernes-vallée des larmes étaient plus sujettes à ce type d'effets secondaires

Répondre à Morwenna
lanana

Bonjour,
J en ai eu au niveau de la tempe et en queue de sourcil il y a 1 an et ca n a pas bougé. Je pense que les zones a risque sont celle tres mobiles. Ce qui n est pas le cas de cette zone.

Parker

Hello Lanana,
Comment ça évolue ce loupé ?
Ca s'est résorbé?
le bourrelet tjrs présent?
Qu'en a dit le médecin (si tu l'as vu )?
euh comment tu le vis....?

J'avais complètement loupé que tu demandais des infos sur le lipoffiling.
L'inconvénient du lipofilling, c'est qu'il faut s'y reprendre souvent à plusieurs fois pour obtenir un résultat, car la graisse aurait tendance à se résorber dans les premiers mois.. Sur ce forum, oui j'ai parfois lu des personne qui témoignaient que cela '"coulait', mais alors la greffe n'avait pas pris il semblait, et ça ne tenait simplement pas.Le problème du lipoffiling , de ce que j'ai compris, c'est qu'on ne peut pas avoir une maitrise totale sur le résultat, d'ou des surcorrections, des sous corrections, reprises etc.Mais globalement si tu es sure d'une zone ou tu veux injecter du volume et veux un résultat perenne, en envisageant que l'opération soit réussie, c'est plus intéressant que les injections d'AH.
J'avais commencé cette fiche https://www.estheticon.fr/discussions/lipofilling-du-visage/lipofilling-visage-i204612 sur le lipoffiling pour réunir des infos si ça t'intéresse

Parker

Je remonte ce sujet, car par hasard j'ai lu des documents mentionnant des causes possibles de migrations de produits de comblement et volumateurs.L'une des causes (document 1 re   : Solid Midfacial Implants: When Fillers Are Not Enough Karan Dhir, MD1 William Binder, MD2  2016) peut se devoir un manque de support osseux , une personne qui aurait une "déficience osseuse" ou plus clairement un os malaire peu développé au niveau des pommettes par exemple( mais peut-être que ce peut s'étendre à la machoire, et autre contours du visage?le docu 1 étant extrait d'un article comparant les avantages des implants solides vs des injections volumatrices sur le tiers moyen du visage, ne mentionnait pas d'autres zones).Alors comme écrit dans le texte, les produits injectés peuvent s'agreger, être plus susceptible à la descente par gravité et accentuer des signes qu'on veut habituellement gommer.Surtout si on y va un peu fort sur les doses j'imagine..

Dans les docu 2, et 3 (ref : Filler Migration: A Number of Mechanisms to Consider David R. Jordan, M.D., and Bazil Stoica, M.D.2015) il est mentionné plusieurs causes susceptibles de favoriser une migration de produit, trop de massage sur les zones concernées, zone fortement sollicités par l'activité musculaire, injection au mauvais endroit, effet de la gravité(déjà cité donc), la pression exercée par un autre produit de comblement, le fait d'en mettre "trop", une façon d'injecter que je ne comprends pas "filler injected under pressure"..(et d'autres particularités propres à certains produits)
(je traduis approximativement, et perds des nuances au passage je suppose..)

D'autres recommandations similaires

Spécialistes près de chez vous