Les changements d´implants mammaire en chirurgie esthétique

Prendre la décision de mettre en place des implants mammaires doit être une décision mûrement réfléchie car cet acte, comme tout geste de chirurgie esthétique, est porteur de conséquences immédiates et à long terme, l’une des conséquences étant la nécessité de programmer une (ou plusieurs) nouvelle(s) intervention(s) pour changer les implants. Cet acte n’est pas pris en charge par l’assurance maladie.

Arrive t’il souvent qu’il faille changer un implant ?

Aucun implant mammaire n’est garanti « à vie ». Tous les implants, quelque soit leur « marque de fabricant », subissent un phénomène d’usure. La morphologie de la femme se modifie également par le temps qui passe, les grossesses, allaitement, prise de poids, ménopause, autant de facteurs qui peuvent modifier la morphologie des seins d’une femme.

Quelles sont les raisons pour lesquelles un changement d’implant doit être programmé ?

Un changement d’implant peut être nécessaire en cas de:

  • de rupture de l’implant,
  • d’ancienneté de l’implant,
  • d’usure de l’implant,
  • de mauvais résultat esthétique,
  • de rétraction importante des tissus du sein autour de l’implant ou
  • « coque » rendant la prothèse dure au toucher,
  • de mauvaise position de l’implant,

de rejet de l’implant, pouvant être consécutif à une infection.

Vous voulez en savoir plus sur l'augmentation mammaire avec les implants ? Regardez notre description ! https://www.estheticon.fr/operations/augmentation-mammaire-implants-mammaires

Existe-il un type d’implant qu’il ne faut jamais changer ?

Aucun implant ne fait exception à la règle de surveillance et de nécessité d’un changement à un temps donné. Des arguments marketing de « prothèse à vie » peuvent être avancés par des laboratoires pour promouvoir leur produit de fabrication. Ces arguments ne sont pas validés par le corps médical scientifique. La durée de vie moyenne d’un implant est estimée à 10 ans.

Melissa
Patiente numéro une, implants mammaires

Comment procéder en cas de changement d’implant ?

La mise en place d’un implant mammaire est un geste qui requiert une qualification en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique. Si ce geste est le plus souvent simple pour un chirurgien qualifié, le changement d’implant est un geste qui peut s’avérer plus long et plus compliqué. Le changement d’implant mammaire est effectué sous anesthésie générale durant laquelle la patiente dort complètement.

Avant toute programmation d’intervention chirurgicale, le chirurgien s’enquiert du type d’implant qui a été positionné antérieurement (marque, volume, base, implant en silicone, polyuréthane, sérum physiologique), du mode d’implantation derrière ou devant le muscle, et de nombreux autres facteurs tels que l’harmonie du volume du sein par rapport au reste du corps, de l’existence d’une intoxication tabagique, des cicatrices antérieures effectuées, d’une « chute » ou non du sein devant l’implant, de la qualité de la peau, de la position des mamelons.

Une mammographie et échographie datant de moins de deux ans sont demandées ainsi qu’un bilan sanguin. Le médecin anesthésiste est vu en consultation au plus tard 48 heures avant l’intervention chirurgicale. Si le geste chirurgical de changement d’implant est simple dans le cas d’un beau résultat esthétique antérieur, il peut s’avérer beaucoup plus compliqué et long lorsqu’il est utile de réaliser conjointement un lifting des seins, une injection de graisse dans le décolleté, une correction du sillon du sein, une réduction du diamètre des aréoles, un repositionnement des mamelons en position symétrique. Ces gestes, si longs et si multiples et parfois complexes soient-ils, sont essentiels pour permettre d’obtenir de très beaux résultats.

Melissa1
Patiente numéro deux, implants mammaires

Quelle convalescence après un changement d’implant ?

L’intervention peut-être effectuée sur un mode ambulatoire, la patiente étant admise le matin de l’intervention pour quitter le service de chirurgie le soir de l’intervention. La mise en place d’un drainage est recommandée. La patiente sort du service avec un traitement antalgique qui lui assure une absence de douleur. Les coordonnées téléphoniques du service à joindre en cas d’urgence lui sont remises ainsi qu’une heure de rendez-vous pour un contrôle le lendemain auprès du chirurgien en cas de sortie le soir de l’intervention.

La sortie peut également être effectuée le lendemain de l’intervention chirurgicale. La convalescence est non douloureuse avec un traitement antalgique adapté aux gestes effectués. Le port d’un soutien gorge spécifique est recommandé de même que le maintien des bas de contention mis en place le jour de l’intervention et portés pendant trois semaines. Le drainage est enlevé dans les jours suivant l’intervention. La patiente peut reprendre son travail rapidement.

Melissa2
Patiente numéro trois, implants mammaires

La reprise d’une activité sportive est différée de un mois. Toutes les photographies sont des exemples de patientes ayant bénéficié de pose d’implants par d’autres opérateurs et venant pour une demande de changement de prothèse. Pour chaque patiente nous montrons une photographie de face et de profil avant et une photographie de face et de profil plusieurs mois après le changement d’implant mammaire.

 

Dr. MISSANA

Dr Marie-Christine MISSANA, Chirurgie plastique reconstructrice et Esthétique Chirurgie carcinologique mammaire

 

mise à jour: 12.06.2018

Spécialistes près de chez vous   
Interventions envisagées par les autres