Enlèvement des rides du lion

Traitement combinant le botox et l´acide hyaluronique pour combler des rides de la glabelle.


La glabelle est la zone située entre les sourcils. C’est là qu’apparaissent au fil du temps les rides intersourcillières ou rides du lion qui peuvent donner un air triste, soucieux ou fatigué. Au niveau de la glabelle se situent les muscles fronceurs des sourcils. L’association du botox et de l’acide hyaluronique permet d’obtenir des résultats remarquables.

L’association des deux traitements est nécessaire lorsque les rides du lion sont marquées

C’est la contraction répétée et inconsciente des muscles fronceurs qui provoque les rides du lion. Ce sont donc des rides d’expression. Au fil du temps, ces rides peuvent devenir de plus en plus profondes, jusqu’à occasionner une véritable cassure de la peau.
Le traitement de ces rides repose sur 2 produits : la toxine botulique et parfois l’acide hyaluronique. L’association de ces deux traitements est nécessaire quand les rides intersourcillières occasionnent des creux ou lorsque la peau est « cassée » : Dans ce cas-là, la toxine botulique ne sera pas suffisante pour obtenir un effet lisse entre les sourcils.

Le botox

L’intervention consiste à injecter de la toxine botulique dans les muscles responsables du froncement des sourcils.
Au bout de 48h, le produit commence à agir et la mise au repos des muscles de la glabelle prend ensuite 3 à 4 jours. Au bout de 15 jours, le produit est totalement installé.
Si les rides sont déjà creusées dans l’épiderme, le résultat risque d’être décevant car elles seront toujours présentes une fois le botox injecté, d’où l’intérêt de compléter le traitement par un comblement.
Les effets secondaires : Les doses et les localisations d’injection doivent être très précises sous peine de provoquer un blocage d’un muscle releveur du sourcil, ce qui peut avoir pour conséquence une chute du sourcil. C’est fort heureusement extrêmement rare et 100% réversible.

La toxine botulique est une protéine fabriquée par une bactérie appelée « clostridium botulinium ». Ce mode de fabrication est comparable à celui des vaccins. La toxine botulique a d’abord été utilisée comme traitement de nombreuses pathologies neurologiques et ophtalmologiques. Elle a un statut de médicament.
Cette toxine bloque l’action des neuromédiateurs responsables de la contraction musculaire. Elle agit en relaxant les muscles dans lesquels elle est injectée.
Son utilisation en esthétique date d’une vingtaine d’année. En neurologie et ophtalmologie, elle est utilisée depuis la fin des années 80 donc une trentaine d’années. Le recul dont nous disposons est donc considérable, ce qui garantit une utilisation sans danger.
Plusieurs laboratoires fabriquent cette substance. Il en existe différentes marques telles que botox, azzalure, vistabel et bocouture.
Les principales contre-indications de la toxine botulique sont : La grossesse, l’allaitement, les traitements par antibiotiques de la famille des aminosides, une allergie connue à la toxine botulique, une myasthénie.

Patiente avant l´intervention :

botoxAV

 

Patient après l´intervention :

botoxAP1

Rôle de l’acide hyaluronique dans le traitement des rides du lion

C’est une substance ayant la consistance d’un gel que nous possédons naturellement dans la peau. L’AH que l’on injecte est un copié-collé de l’AH naturel. Il permet de combler des rides et des creux.
Lorsque les rides du lion sont creusées dans la peau, le fait d’associer dans un même traitement l’acide hyaluronique et la toxine botulique au niveau de la glabelle permettra d’obtenir un résultat très satisfaisant.
Au bout de 3-4 jours après l’injection de toxine botulique, le froncement des sourcils est neutralisé. Le comblement des rides du lion avec de l’acide hyaluronique va être très efficace car pendant quelques mois, la zone située entre les sourcils sera au repos.
Cela permet au l’acide hyaluronique de bien prendre sa place sans être « dérangé » par le froncement des sourcils.
L’effet du comblement des rides intersourcilières par l’acide hyaluronique sera immédiat et ira en s’améliorant sur une semaine, soit le temps pour le produit de bien prendre sa place..
Les effets secondaires :
La glabelle est une zone très richement vascularisée. Le choix de l’acide hyaluronique injecté dans la glabelle est important : il doit être fluide pour éviter les complications vasculaires, c’est-à-dire l’obstruction d’un petit vaisseau. L’utilisation d’une micro-canule réduit ce risque mais ne le supprime jamais complètement.
Par ailleurs, le traitement peut laisser un petit hématome ou une zone un peu inflammatoire ou sensible mais ces effets secondaires sont mineurs et se résorbent d’eux-mêmes en une semaine en moyenne.
Les contre-indications à l’acide hyaluronique sont principalement les maladies auto-immunes, la grossesse et l’allaitement.

L’acide hyaluronique est le botox sont des partenaires très complémentaires dans le traitement des rides du lion.
L’AH injecté seul comble les rides mais ne tient pas longtemps si celles-ci sont constamment sollicitées par les froncements des muscles.
Le botox injecté seul met les muscles au repos mais ne saurait en aucun cas « réparer » la cassure épidermique des rides du lion.
Leur association est donc très intéressante lorsque les rides sont déjà très marquées. Ce traitement, lorsqu’il est pratiqué régulièrement, va vraiment permettre non seulement de prévenir le vieillissement de cette zone si importante pour le regard, mais aussi de réparer les altérations déjà existantes.

mise à jour: 08.04.2014

Spécialistes près de chez vous   

Interventions envisagées par les autres


Warning: Unknown: write failed: No space left on device (28) in Unknown on line 0

Warning: Unknown: Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/var/lib/php/7.0/session) in Unknown on line 0