Microneedle (Micro Injections, Dermaroller)

Ça vaut en la peine 92% Ça vaut en la peine Basé sur 13 témoignages de patients

L’aspect de la peau est un révélateur de l’âge : une peau vieillissante peut prendre un aspect fripé, présenter des rides, des pores dilatés, des vergetures, avec, en plus, un teint qui se brouille. Aujourd’hui, toutes ces imperfections peuvent être traitées par la médecine esthétique qui propose plusieurs solutions pour les effacer ; la dernière en date, c’est le microneedling, de plus en plus conseillée pour rajeunir la peau car elle présente de nombreux avantages.

De quoi s’agit-il ? Cette technique consiste à faire des petites perforations dans la peau à l’aide d’un stylo électrique médical stérile et à usage unique. Ce stylo est muni de micro-aiguilles de diamètres différents et pouvant agir à des profondeurs différentes : 0,5mm, 1mm, 1,5mm. Ce stylo qui pique, sans injecter, crée des micro perforations sur la zone traitée, il s’ensuit une phase de cicatrisation qui va stimuler les fibroblastes, les cellules de la peau qui vont produire plus d’élastine et de collagène. La peau est ainsi traitée en profondeur, elle retrouve tonicité, élasticité et fermeté, en quelques séances, pratiquement sans douleur et sans éviction sociale.

vrasky tvar zena oblicej

Pour quelles indications ?

La technique du microneedling peut être pratiquée sur tous types et phototypes de peau. Elle permet de corriger :

  • Un teint terne ou brouillé
  • Le relâchement cutané
  • Les pores dilatés
  • Les vergetures (même anciennes)
  • Une peau froissée au niveau du visage, du décolleté, du cou, de la face interne des bras et des cuisses
  • Les rides et les ridules

Le déroulement d’une séance

Le praticien commence par déterminer avec sa patiente la zone à traiter. Il choisit les aiguilles adaptées. Pour traiter des rides superficielles, de très fines aiguilles qui vont piquer la peau en superficie suffisent à rajeunir la peau mais s’il s’agit de rides profondes, il utilisera de fines aiguilles agissant plus en profondeur, à 1mm ou 1,5mm de la surface de la peau.

Pour traiter une zone du visage, le praticien commence par démaquiller et désinfecter minutieusement la peau ; puis, il va piquer la peau sur les zones choisies, avec les aiguilles appropriées. Un grand choix d’aiguilles permet d’effectuer un travail très fin et sur mesure.

Le microneedling peut être utilisé, sans inconvénients, pour traiter des zones sensibles, comme le contour des yeux ou le dessus de la lèvre supérieure.

L’effet rajeunissant des micro piqûres est amplifié par l’application de produits spécifiques (hydratants, anti-acné, anti-âge, anti-vergetures) ou par un peeling léger. Tous ces produits vont pouvoir agir profondément dans la peau qui est comme régénérée de l’intérieur.

Généralement, la séance qui dure une trentaine de minutes, est très bien supportée mais lorsqu’il faut avoir recours à des aiguilles un peu plus grosses et un peu plus longues, pour une action en profondeur, une crème anesthésiante est proposée ; il suffit de l’appliquer une heure avant le soin.

Trois ou quatre séances, à quinze jours d’intervalle, suffisent le plus souvent à résoudre les problèmes. La peau est visiblement plus ferme, plus élastique, avec un résultat optimum après 4 séances.

Un plus : pour potentialiser ces résultats, il est possible de compléter ce soin par des séances de radiofréquence (ondes électromagnétiques) ou de LEDs (photobiostimulation).

Le microneedling est pratiquement sans effets secondaires ; si un léger érythème ou un petit œdème surviennent, ils disparaissent en 24 ou 48 h.

Il est conseillé d’appliquer une crème cicatrisante pour accélérer le processus de cicatrisation et d’éviter les expositions solaires pendant une quinzaine de jours.

Les contre-indications

Cette technique est contre-indiquée en cas de grossesse, de prise d’anticoaguants, d’acné ou d’herpès.

Le microneedling est donc une technique très intéressante pour traiter diverses manifestations du vieillissement cutané, le plus souvent sans douleur, avec très peu d’effets secondaire et sans éviction sociale.

publié: 23.03.2016

Interventions connexes

Spécialistes près de chez vous   

Interventions envisagées par les autres