Augmentation mammaire avec implant, augmentation fesses avec injection de graisse, injections visage

Augmentation mammaire avec implant, augmentation fesses avec injection de graisse, injections visage

Manoushka

Bonjour à toutes et à tous. Je suis une femme de 33 ans, pesant 55 kg (5 kilos pris il y a moins et sur 6 mois en vue d'amasser de la graisse pour injection dans le postérieure), mesurant 1m67. Maman de 2 jeunes hommes de 12 et 10 ans (qui ont étaient tous 2 longuement allaités). Les présentations sommaire sont faites 😊. Je vais coucher par écrit sur estheticon mon parcours, mes besoins mes envies mes craintes , espérant trouver réponses à mes questions, à mes doutes, même si aujourd'hui il n'y a en plus beaucoup, sa viendra certainement avec une date officielle d'opérations 😅, échanger tous simplement ou encore se soutenir et peut-être aider les prochaines femmes ou hommes qui entameront cette démarche, tout comme j'ai pus accéder à énormément d'informations en vous lisant les opérés et les chirurgiens🙏. Installé vous confortablement un pavé de lecture indigeste arrive . À l'aube de mes 34 ans, seuil fatidique psychologique idée saugrenue d'ado qui a persisté, je m'étais promise d'être totalement épanouis et sur tous les domaines et ce arrivé à l'âge du Christ (à penser qu'autrement la terre pourrait s'arrêter de tourner 😂), tous mes rêves ont étaient réalisé et d'autres ont pris la place de ces derniers, j'ai toujours fait en sorte d'obtenir ce que je voulais, sauf sur mon corps, ces projets qui étaient bien antérieure à d'autres besoins sont toujours resté aux stade des " patience avec les années le corps change, avec du sport, avec des grossesses, les hormones etc", en bref j'étais dans l'espoir de voir un changement positif avec le temps. Depuis l'adolescence, j'ai rencontré une gêne avec ma poitrine et mon corps. Au départ c'était l'impatience face à la taille de ces derniers, à 14 ans sa a commencé tout juste à prendre forme, les années passent ils sont en poire et peux prononcer, toujours incohérent avec le reste de mon corps, plutôt ronde, j'avais le besoin de rectifier ce que mère nature m'avais offerte, mais il y avait aussi cette fameuse barrière psychologique de ne pas rejeté ce que l'on ai, reference à la maman ou encore au corps étranger, qu'importe tous ces malaises subsisté, au delà des proches qui vous réconforte sur votre beautée sur votre féminité sur l'amour inconditionnel du père de mes enfants malgré ce corps changeant se délabrant au gré du temps, alors que j'espérais du mieux et non du pire, mon corps et certainement mon état d'esprit l'ont emmener vers d'autres bras, avec le recul je me demande même comment est-ce que sa ne s'est pas produit plus tôt, en même temps je ne pense pas être informé de tout..Oui il faut savoir que suite à une grosse perte de poids, il est impossible de sortir sans m'être apprêter, camouflé. Ce corps tout entier que je ne reconnais plus et que je rejette, rondouillette je ne m'apprecier que moyennement, néanmoins mes seins mes fesses et mon visage me choqué beaucoup moins, que aujourd'hui tombant flasque et marqué, même si je réalise aujourd'hui grâce à des comparaisons de pertes de poids similaire que ma peau au final pend très peux. Je suis devenue exubérante, mes tenues mes extensions, perruques ongles, afin d'attirer le regard sur autre chose que mon corps, certaines sont comblés avec pardon mais un corps en bien plus piteuse état, pour ma part je suis psychologiquement dans l'incapacité de tenir le regard que peut porter mon cher et tendre actuel sur mon corps jusqu'au jour ou même des gestes tendres sont repousser, il me fallait sortir de cette déprime, sortir de chez moi (j'avais cesser toutes mes activités et éviter tous contacts extérieurs, depuis un évènement malheureux qui a était déclencheur de la perte de poids consequente) ne plus passer 2h à maquiller ce visage et camouflé mes imperfections derrière des ajouts de coque en silicone soutien mammaire ultra push-up, ajouter un bandeau en mousse, les culottes rembourré et les collants restructurant (oui je vous l'accorde sa fait beaucoup tout autant que mon mal être). Autant vous dire que je me suis mise à apprécier la période hivernale, moi qui suis une femme du Sud dans l'âme, l'hiver il est inutile d'exposer son corps et je pouvais cumuler tous les artifices possibles, appeller moi madame oignon. Et alors que chaque jour il faille se déshabiller, se démaquiller, je dois aussi passer par le miroir, "encore" et tout aussi démoralisant qu'à l'aller il y avait le retour, criard de vérité face à cette image qui ne reflète pas le potentiel beautée que je m'efforcer de façonné chaque fois que je devais quitter mon domicile, et là c'est au passé que j'en parle, car à présent et pour la première fois je pose des mots sur mes maux, c'est une manière de ré-apprivoiser le fait de la légèreté à être de nouveau et ce depuis bien trop longtemps moins même avec touts ce qui me répugne. Les mots que j'emploie sont aussi dur que toutes ces années de ressenti. Vers les prémices du changement je suis soulagé, mes garçons me retrouvent, sortir si l'envie est là sans mascarade (j'ai offert mes caches misères, mes artifices en tous genres, enfin il n'en reste presque plus, c'est mes loulous et mon homme qui sont contents d'avoir des rangements supplémentaires😂) et quant à mon compagnon qui désespéré de me voir ainsi, est tout aussi soulagé de voir comme il le dit l'étincelle dans mes yeux. Le simple fait de savoir que je suis à un tournant de ce qui m'a handicapé d'évincé toutes ces frustrations ce mal-être me re donne le moral. Je sais que le corps change que les cellules vieillissent, je ne suis pas dupe des interventions aujourd'hui ne sont pas éternelles. Mais à 33 ans je n'est jamais était bien dans ma peau, et je me refuse de rester dans cette spirale qui a en plus des conséquences sur ma vie de famille. Il s'agit aujourd'hui d'être ne serait-ce qu'une seule fois face à mon miroir sans me dénigrer sans pleurer, ré-apprivoiser ce corps qui ne pourra être que mieux.Vous l'aurez compris c'est devenue viscérale de faire le nécessaire. J'ai pus emprunté semaine dernière la somme de 6k € en vue des différentes interventions que je souhaite. J'ai attendu de pouvoir avoir des revenus conséquent (j'ai repris une activité moyennant 12 à 16h par jour depuis Décembre, afin que ma banque me suive) comme dit l'adage ce que femme veux femme obtient 😋. Demandes d'informations au Dr Gherissi Anas aujourd'hui, Rdv le 7 Mai avec le Dr Guidicelli , le 14 Mai avec le Dr. Reward. Je ne pense pouvoir effectuer toutes mes interventions en France en vue de mon budget, je ne sais pas avec quel médecin est ce que je pourrais réaliser mon projet ni dans quel pays mais je sais juste que je veux être opéré au plus tard fin Mai 🤞, que tous ceci soit de l'ordre du passé de façon définitive.
Merci d'avoir eu la patience de me lire, c'était indigeste, j'ai moi même eu du mal c'est vraiment fouillis 😁, mais sa fait drôlement du bien de partager cette joie qui se profile sans jugements avec des personnes qui auront un point de vue extérieur sur les chirurgies que je vais entreprendre.
PS: Je suis fumeuse et j'ai surtout arrêté tout exercice sportive il y a un bout de temps, j'ai pus lire ici et là 1 mois avant et 1 mois après au minima ne plus fumer, d'autres fois j'ai pus lire 15 jours. Si vous pouviez m'éclairer à ce sujet 🙂. À bientôt pour la suite de cette aventure 😊

Afficher les contributions4 Masquer les contributions4
Marya

Bonjour, je suis une bonne fumeuse ( j’apprécie la cigarette) et j’ai diminué 15j avant mon op et arrêté 2j avant...et une semaine après , je pense qu’en aucun cas ça ne m’as empêché de cicatriser après cela dépends des personnes , j’espère que tu pourras trouver un bon chirurgien qui sera à la hauteur de tes attentes , courage

Plus de réponses 2
Manoushka

Bonjour Marya, merci pour ton retour 😊. Sa me rassure de te lire. Du coup j'ai bien diminuer et j'espère réussir à arrêter complètement. Chirurgien consulter hier et il m'a préconiser de diminuer jusqu'à max 3 cigarettes jour, et cesser complètement tout comme tu me l'a conseillé 2 jours avant et 15 jours après. Sa sera certainement l'occasion d'arrêter complètement 🤞

Répondre à Manoushka
Marya

Totalement d’accord avec toi , j’espère que tout vas bien se passer n’hésite pas à nous donner des nouvelles voir même poser des questions pour l’augmentation mammaire . Bisous

PrincessLeia

Bonjour,

Vous avez bien raison de mettre des mots sur vos maux, c'est toujours un bon début. :) En vous lisant, j'ai été agréablement surprise par vos photos, vous avez un joli corps ! De très belles jambes, et un dos magnifique. ;)

Concernant vos attentes, vous paraissez être une femme déterminée, pleine de motivation, pourquoi ne pas reprendre le sport et investir dans une coach sportive (bon pour le moral et le corps), vous pourriez raffermir votre ventre (qui disons le est joli pour une femme qui a eu 2 enfants) et votre fessier.
Pour ce qui des seins, le sport n y fera pas grand chose, mais si vous consacrez l'essentiel de votre budget sur ce poste ainsi que sur les injections visage, cela vous offrirait l'avantage de tout faire en France. C'est d'ailleurs le principal conseil que je vous donnerais.

Je vous souhaite une belle continuation. Gardez votre motivation et votre confiance en vous. :)

D'autres recommandations similaires

Lilieee1 08.10.2017
Ça en vaut la peine

Peau tendue entre mes seins après une augmentation mammaire: jai été opéré pour une augmentation mammaire il y a maintenant 13 mois . Jai des implants polytech 760 cc sous muscles. Seulement jai mal car je sens ma peau t... Plus 

7 J'aime   88 Commentaires  
Spécialistes près de chez vous