Auteur:

L'objectif de l’opération de réduction mammaire (ou diminution mammaire) est de réduire la taille des seins et de les remodeler afin qu'ils soient proportionnés au reste de votre corps et ne soient plus une source de gêne physique (ce qui est le plus souvent le mal de dos, les seins tubéreux et la ptose mammaire). La chirurgie est réalisée sous anesthésie totale et prend 2-3 heures. Après l'hospitalisation durant un jour, le travail peut être repris après une semaine.

Définition de la réduction mammaire

Il s’agit de l’ablation d’une partie de la glande mammaire et de la peau pour réduire le volume et corriger la ptôse (chute) du sein qui accompagne toujours les hypertrophies mammaires importantes.

Il comporte le repositionnement simultané du complexe aréole-mamelon ( aréole= cercle pigmenté qui entoure le mamelon ; mamelon= éminence charnue qui s’élève vers le centre du sein) dans une position convenable au niveau de la poitrine. Le but de cette intervention est d’obtenir l’aspect, la forme et le volume le plus naturel et harmonieux possible au regard de la morphologie de la patiente.

Que peut-on traiter par la plastie mammaire de réduction ?

La réduction mammaire consiste en l’ablation d’une partie de glande mammaire et de peau afin de réduire le volume des seins et de corriger la chute des seins (ptôse). Le but de l’opération est d’obtenir l’aspect et le volume le plus harmonieux et naturel possible en fonction de la morphologie de la patiente.

voie mammaire
L'opération de réduction mammaire.

Objectif et indications du lifting mammaire de réduction

L’objectif de la réduction mammaire est généralement d’obtenir un soulagement physique plutôt qu’une amélioration esthétique uniquement.

  • Mal de dos
  • seins tubéreux
  • ptose mammaire
  • asymétrie
  • hypertrophie mammaire

La majorité des femmes candidates à cette intervention sont incommodées par des seins trop gros, lourds et tombants qui reduisent leur activité et provoquent une gêne physique :

  • les èpaules peuvent être blessées et hyperpigmentées à cause du traumatisme causé par les bretelles du soutien gorge
  • irritation ou mycose de la peau des sillons sous-mammaires
  • douleur du cou et du dos dû au poids excessif des seins
  • problèmes de posture
  • difficulté à pratiquer des activités sportives
  • problèmes psychologiques liés à l’apparence de la poitrine

La poitrine réduite et modifiée, les résultats

La forme et le volume des seins seront changés, l’oedème et les bleus disparaitront après quelques semaines, il faudra 6 mois-1 an pour une stabilisation du résultat. Leur forme pourra varier en fonction de changement hormonaux, de grossesses, de prise ou de perte pondérale.

Des seins plus petits, plus légérs,et mieux proportionnés vous permettront de vous sentir mieux et d’avoir une meilleure image de vous mêmes.

Les vêtements vous iront mieux et vous aurez la possibilité de pratiquer des ativités différentes. Vous serez aussi libérées des douleurs au niveau du cou, des épaules et du dos. Le lifting des seins ne durera pas éternellement, les effects de la force gravitationelle, des variations de poids, des grossesses, du vieillissement reprendront le dessus à nouveau.

Se préparer avant l’opération

La patiente devrait interrompre la pilule pendant un mois avant et quelques mois après l’intervention parce que les hormones influencent le volume et les vaissaux sanguins mammaires. Arrêter de fumer au moins 2 semaines avant et un mois après l’intervention parce que la nicotine altère le flux sanguin dans les petits vaissaux qui apportent le sang à l’aréole et au mamelon.

On vous fournira des instructions spécifiques pour vous préparer à l’intervention, des conseils alimentaires, préparation micronutrittionnelle, éviter certains médicaments comme les stéroides et les anticoagulants (aspirine, coumadine, etc ,sont utilisés pour éviter que le sang ne coagule, mais pandant l’intervention ils peuvent provoquer un saignement excessif).

La consultation chirurgicale permettra d’établir vos désirs et attentes, d’expliquer les possibilités de la chirurgie et les alternatives, les risques et les limites. La consultation d’anesthésie et le bilan pré-opératoire sont pratiqués 1-2 semaines avant la chirurgie , pour pouvoir détecter d’ éventuels problèmes.

Les techniques de réduction mammaire

Les techniques de réduction mammaire varient, mais la plus fréquente prevoit une incision au tour de l’aréole,verticale vers le bas et horizontale dans le sillon sous-mammaire.
Une quantité pré-déterminée de peau et de tissu mammaire est enlevée, les sutures sont effectuées autour de l’aréole,verticalement et horizontalement.

voie mammaire1
Les techniques/les voies de la réduction mammaire.

Afin de conserver un complexe aréolo-mamelonnaire normal, on maintient un apport sanguin et nerveux adéquat à travers un lambeau dermo-glandulaire pour transposer le complexe aréole-mamelon. Parfois l’aréole et le mamelon sont greffés dans la nouvelle position sur la poitrine.

La durée de l’opération et de l’hospitalisation

La diminution mammaire dure entre une et trois heures. Une hospitalisation de 2 jours est nécessaire pour monitoriser le drainage et pour un repos complet.

Cicatrisation après la réduction mammaire

Les cicatrices se trouvent autour de l’aréole, verticalement et horizontalement, en forme de « T » renversé, elles sont souvent rouges et apparentes pandant des mois, en suite elles deviennent graduellement moins apparentes, plus claires en 2-3 ans. Elles sont généralement placées de telle sorte que l’on peut mettre même le haut le plus osé.

voie mammaire2
La cicatrice en T renversé au tour de l’aréole.

Type d’anesthésie pour une mammoplastie

Une anesthésie générale est nécessaire. Une hydrodissection ou technique tumescente peut être utilisée afin de réduire le saignement et la gêne post-opératoire

Complications ou risques possibles

La réduction mammaire n’est pas une intervention simple, mais elle est généralement sûre lorsqu’elle est pratiquée par un chirurgien qualifié. Néammoins, comme pour toute intervention chirurgicale, des risques existent et incluent saignement, infection ou réaction à l’anesthésie.

La réduction mammaire laissera des cicatrices qui deviennent généralement discrètes avec le temps et sont couvertes par le soutien gorge ou le maillot de bain. La perte de sensibilité des mamelons et des seins est généralement transitoire, mais peut être definitive en cas de greffe de la plaque aréolo-mamelonnaire.

Si il y a une altération de l’apport sanguin au complexe aréole-mamelon, on peut le perdre ou avoir une cicatrisation altérée. Dans ce cas l’aréole et le mamelon peuvent être reconstruits par greffe de peau prelevée au niveau de la région inguinale ou de la face interne de la cuisse. Incapacité d’allaiter pour ablation d’un grand nombre de galactophores.

Sensibilité du sein après la réduction mammaire

Beaucoup de femmes sont inquiètes et veulent savoir si l’intervention peut affecter la sensibilité du mamelon ou leur capacité d’allaiter. La sensibilité du sein est altérée pendant plusieures semaines ou mois, parce que des terminaisons nerveuses sont traumatisées par l’intervention. Après cette période la sensibilité redeviendra progressivement normale.

Réduction mammaire et allaitement

L’allaitement est encore possible après l’intervention , car la majorité des galactophores (canaux du lait) restent intacts. Cependant, il faut éviter une grossesse au moins pandant 1 an après l’intervention, parce que les variations hormonales peuvent altérer le processus de cicatrisation et changer le volume des seins.

AM
Réduction mammaire et la grossesse.  

À quel âge la réduction mammaire est-elle envisageable ?

Dans certains cas il est très important de réduire le volume excessif des seins (hypertrophie mammaire) le plus tôt possible afin d’éviter que le sur poids des seins n’ait des répercussions douloureuses au niveau des épaules et du dos.

Généralement l’intervention peut être pratiquée déjà à partir de 15-16 ans, si le processus de croissance est complet.

Est-il possible de faire une réduction mammaire lorsque l’on est en surpoids ?

La réduction mammaire est plus satisfaisante après une perte et stabilisation de poids, si possible.

La perte de poids après une réduction peut causer une perte de volume des seins et les faire tomber. Lorsque les seins sont très gros, même une perte de poids massive ne réduit pas suffisamment le volume de seins d’une manière satisfaisante.

Le lifting mammaire et la douleur

Généralement la douleur est limitée aux premiers deux jours, traitée par des antalgiques oraux comme le paracétamol, malgré le fait de pouvoir ressentir une gêne au niveau des cicatrices pandant quelques semaines.Les premières règles après l’intervention peuvent provoquer un enflement et une douleur au niveau des seins.

Parfois une douleur soudaine , brève et comme une flèche peut apparaitre pandant quelques mois. La plupart des femmes sont tellement soulagées de leurs symptômes d’avant l’intervention, qu’elles tolèrent parfaitement les désagréments post-opératoires.

La période de convalescence

Combien de temps faut-il pour récupérer et pour apprécier le résultat final ?

Après l’intervention les seins sont enveloppés dans un pansement et un petit tube de drainage peut être utilisé et gardé deux jours. L’ablation des fils est faite au 10-15ème jour.

On recommande de porter un soutien-gorge de contention après réduction mammaire sans armature jour et nuit pendant 1-2 mois. Durant la période post-opératoire initiale les seins peuvent être durs et sensibles, enflés et avec des bleus. L’enflement provoque un engourdissement qui s’estompe avec l’oedème au bout de six semaines environ.

Un léger écoulement des cicatrices et la formation de croutes est normal. La cicatrisation est un processus lent et graduel, la majoritè des patientes sont levées le jour même, on recommande du repos pendant une-deux semaines avant de reprendre le travail.

On recommande de ne pas soulever au dessus de la tête ni de porter des poids pandant 4 semaines. La gêne est souvent la meilleure guide aux activités. Evitez les relations sexuelles pendant 1-2 semaines et le sport pendant 4-6 semaines. Vous pouvez reprendre ensuite ces activitées graduellement. La récupération prend en général 4-6 semaines, malgré le fait que la cicatrisation ne pourra être complète qu’après plusieurs mois.

Le temps nécessaire pour que les seins se stabilisent dans leur nouvelle forme peut être de 6 mois-1an, et même, leur forme peut varier en fonction de changements hormonaux, de variations du poids et des grossesses.

Prix de la réduction mammaire et la prise en charge

Oui, il est possible d’avoir une prise en charge par la sécurité sociale dans le cas où l’on peut enlever 300 gr sur chaque sein.
De l’autre côté, la fourchette de prix peut être assez variée. Le tarif ne devrait pas être le seul critère du choix d’un spécialiste.

Récapitulation de la réduction mammaire

Voici les réponses claires et précises à des questions qui étaient mentionnées dans l'article ou qui sont intéressantes à savoir avant l'opération.

Que peut- on traiter par la plastie mammaire de réduction?

On peut diminuer le volume des seins et corriger la ptôse (chute)

Y-a-t-il des cicatrices ou des changements permanents après l’intervention  ?

Cicatrices permanentes autour de l’aréole, verticales et horizontales dans le sillon sous-mammaire qui s’atténuent en 2-3 ans, l’allaitement est possible, la sensibilité redevient normale après cicatrisation.

Quel est le type d’anesthésie ?

Anesthésie générale

Combien de temps dure l’opération ?

1-3 heures

Combien de temps faut-il pour récupérer après l’opération et apprécier le résultat final ?

4-6 semaines pour récupérer complètement, le resultat final nécessite 6-12 mois pour se stabiliser 

Combien de temps faut-il rester à la clinique ?

2 jours

Quels résultats peut-on en attendre ?

Se libérer de la gêne causée par des seins trop volumineux, les seins seront plus proportionnés avec le corps, plus petits, plus légers et plus fermes.

Est-ce douloureux ?

Douleur facilement traitée par antalgiques ordinaires, gêne pendant environ une semaine.

Quels sont les possibles risques et complications ?

Très rarement hématome, infection, défauts de cicatrisation

Comment faut-il se préparer à l’intervention ?

Arrêt de la prise de la pillule ou du traitement hormonal un mois avant. Consultation anesthésiologique et chirurgicale, bilan pré-opératoire, recommandations alimentaires et micronutritionnelles, instructions individuelles pour les soins pré et post opératoires et le temps pour reprendre ses activités sont fournies individuellement.

 

mise à jour: 13.03.2019

Réduction mammaire - Nouveautés

La plastie mammaire de réduction 

Dr David Picovski

Le terme d' hypertrophie mammaire est employé pour désigner les poitrines avec un volume trop important. L'hypertrophie des...

D'autres recommandations similaires

Réduction mammaire - Tarifs

Prix allant de 3 000 €
habituellement jusqu'à 4 800 €
Dr Jacques Buis
Prix allant de 2 700 €
habituellement jusqu'à 2 700 €
Dr Thierry Lemaire
Dr Xavier Tenorio
Genève, Gstaad
Prix allant de 4 562 €
habituellement jusqu'à 6 387 €
Dr Xavier Tenorio
Prix allant de 2 500 €
habituellement jusqu'à 4 500 €
Dr Alice de Taddeo
Prix allant de 3 600 €
habituellement jusqu'à 3 600 €
Dr Mohamed Derder

Réduction mammaire

98% satisfaction. Basé sur 1312 témoignages de patients.

Spécialistes près de chez vous   
Photos de patients
Interventions envisagées par les autres