Greffe de cheveux

Ça vaut en la peine 93% Ça vaut en la peine Basé sur 139 témoignages de patients

Les récents progrès de la médecine ont permis de corriger ces dernières années et de façon naturelle, les chutes de cheveux et les problèmes de calvitie.

Si les hommes sont le plus concernés par la calvitie, les femmes peuvent également bénéficier de ces techniques notamment après la ménopause, ou lorsque la perte des cheveux est d’origine constitutionnelle et génétique.

Principe opératoire simple

  • prélever les cheveux dans une zone programmée génétiquement pour ne pas tomber (couronne hippocratique) puis
  • les réimplanter dans les zones dégarnies.
  • L’intervention est réalisée sous anesthésie locale, donc sans aucune hospitalisation.
  • La reprise du travail est rapide dès le lendemain de l’intervention et
  • le bénéfice du résultat est obtenu sur 6 mois environ, le temps aux bulbes greffés de fournir un cheveu.

Techniques

2 techniques de prélèvement sont actuellement possibles :

  • La FUE (Follicule Unit Extraction) : très médiatique, car elle ne laisse aucune cicatrice visible au niveau de la zone donneuse (au dessus de la nuque). Le prélèvement des unités folliculaires est réalisé à l’aide de micro-punchs d’un diamètre compris entre 0,7 et 0,9 mm. Une fois prélevés ces greffons sont réimplantés dans les zones dégarnies. L’automatisation de l’acte ou sa robotisation est aujourd’hui possible grâce aux nouvelles technologies.
1

Calvitie femmes

1
calvitie post-ménopausique

Calvitie hommes

5
fue fr
FUE (prélèvements d’unités folliculaires) : 0,8 mm
  • La FUT (Follicule Unit Transposition), méthode plus classique qui se fait sur cheveux longs. Une bande étroite de cuir chevelu est prélevée puis découpée sous microscope en micro-greffons de 0,9 mm avant d’être réimplantés. Ce prélèvement laissera une cicatrice horizontale entièrement dissimulée dans les cheveux au niveau de la zone occipitale.
  • L’implantation est identique pour les 2 méthodes de prélèvements, à l’aide d’instruments fins de microchirurgie.
3
  • Aucun pansement n’est nécessaire et les 1ers shampooings peuvent débuter de façon prudente dès le lendemain de l’intervention.

Complications éventuelles

  • Elles sont rares et exceptionnelles : risque infectieux avec folliculite, petits kystes épidermiques bénins.
  • Pour la FUT possibilité d’élargissement de la cicatrice au niveau du prélèvement.
  • Pour la FUE et la FUT, possibilité durant quelques jours de baisse de la sensibilité de la zone de prélèvement.

Le PRP

  • Il s’agit du plasma riche en plaquettes, contenant des facteurs de croissance favorisant la repousse des cheveux greffés.
  • Il est obtenu par une simple prise de sang du patient et mis en centrifugation. Le plasma est alors réinjecté dans les zones traitées selon une technique de nappage ou de mésothérapie.
  • Cette technique peut être combinée aux micro-greffes de cheveux.

Contre-indications aux micro-greffes de cheveux :

  • Elles sont rares, tout type de calvitie peut bénéficier de ces techniques.
  • Les contre-indications sont d’ordre général essentiellement (mauvais état général, pathologie cardio-vasculaire, hématologique ou neurologique grave) ou locale : infection locale du cuir chevelu.

mise à jour: 02.12.2014

Consultez un spécialiste dans le domaine : Greffe de cheveux.

Dr Richard Amat

Médecine Morphologique et Ânti Age, Saint Dizier, Luxembourg, 6 ans de pratique

Interventions connexes