Greffe de cheveux par FUE

La perte de cheveux chez l’homme et surtout la femme est souvent vécue à juste titre comme une atteinte de l’image corporelle. Si certains traitements médicaux peuvent parfois ralentir ou arrêter la chute, ils ne peuvent malheureusement plus faire repousser les cheveux perdus. La seule possibilité de traitement reste le prélèvement de cheveux situés dans une zone dense, non sensible à la chute, et de les greffer dans la zone intéressée. Il s’agit donc d’une «nouvelle  répartition » du « capital cheveu » d’un individu.

fue
(photo publiée depuis l’archive du docteur Richard Amat)

Indications de la FUE (Follicular Unit Extraction)

L’alopécie androgénique est un motif fréquent de consultation en médecine esthétique et concerne 20% des hommes entre 20 et 30 ans et jusqu’à 70% à 70 ans. La nouvelle méthode de micro greffe capillaire FUE permet de corriger les calvities de façon naturelle et sans cicatrice.

L’opération s’adresse aussi bien aux femmes qu’aux hommes, à partir de 19 ans. Préférez la technique FUE sans cicatrice plutôt que l’ancienne technique de la bandelette (FUT).

Je vous déconseille l’utilisation de cheveux artificiels dits de « BIOFIBRES » car ceux ci présentent de nombreux effets secondaires comme une infection chronique localisée (abcès, furoncles), les cheveux artificiels deviennent ternes et bouclés avec le temps. Il ne s’agit pas d’une greffe capillaire à proprement parler.

Déroulement de l’opération FUE

La consultation médicale avec un médecin spécialiste

Etape indispensable et médico légale avant toute intervention. Le patient doit parler à un médecin et non à une assistante ou secrétaire avant l’opération. Le médecin vous examine, prescrit un bilan biologique spécialisé afin d’éliminer les autres causes de calvitie androgénique. Le médecin détermine le nombre de greffons à prélever et la technique à utiliser en fonction du patient. Un devis écrit est remis à la fin de la consultation. Une seule consultation est nécessaire avant l’opération. Les conseils avant opération et une ordonnance sont délivrés au patient.

Un greffon contient de 1 à 6 cheveux, donc sur le devis il faut avoir le nombre de greffons et non pas le nombre de cheveux (que l’on ne peut déterminer une fois le prélèvement fait)

Prévoir de 7 à 10 jours de convalescence, la zone prélevée cicatrice en 48 h, les croutes sur les zones implantées peuvent être visibles jusqu’à 15 jours. L’effet secondaire attendu est un oedème (gonflement) du front puis du visage qui apparaît dans les 48 h de l’opération et dure 3-4 jours puis disparaît. Il n’y a pas de bleu ou hématome. En 15 jours, il n’y a plus de signe visible de l’opération.

Les tiges pilaires tombent toutes après l’opération mais le bulbe (racine) reste en place, et des nouveaux cheveux repoussent à partir du 3e mois. La repousse commence à bien se voir à 6 mois et est définitive à 1 an.

Les étapes de la Micro greffe FUE 2.0

Rasage de la zone de prélèvement (2 mm) et anesthésie locale

FUE 2
Prélèvement automatisé des greffons. Post prélèvements FUE 2.0 Dr AMAT. (photo publiée depuis l’archive du docteur Richard Amat)
FUE 3
Stockage des greffons dans une préparation riche en PRP. Greffons 0,8 mm FUE 2.0 Dr AMAT. (photo publiée depuis l’archive du docteur Richard Amat)
FUE 4
Préparation de la zone donneuse et anesthésie locale (rasage conseillé). (photo publiée depuis l’archive du docteur Richard Amat)
FUE 5
Implantation des unités folliculaires. Post implantation FUE 2.0 Dr AMAT. (photo publiée depuis l’archive du docteur Richard Amat)
FUE 6
Post implantation FUE 2.0 Dr AMAT. (photo publiée depuis l’archive du docteur Richard Amat)

Le principe de la FUE (Follicular Unit Extraction)

Cette nouvelle technique médicale nécessite d’être bien expérimenté dans le prélèvement greffon par greffon mais, aussi de bien anticiper la progression de la calvitie lors de l’implantation. Le schéma d’implantation du traitement de la calvitie sera différent pour un homme de 25 ans par rapport à un homme de 50 ans à calvitie égale.

Il s’agit de prélever des unités folliculaires ou greffons (entre 1 et 6 cheveux) à l’arrière du crâne puis de les réimplanter au niveau des zones dégarnies.

La micro greffe Capillaire FUE 2.0 utilise des punchs infra-millimétrique pour prélever les unités folliculaires sans traumatisme et en évitant les transsections afin d’obtenir le taux de repousse le plus important, tout en garantissant un aspect naturel sans cicatrice. Je vous déconseille les greffes qui utilisent des punchs supérieurs au millimètre (aspect non naturel et cicatrisation plus lente avec aspect mité de la zone donneuse).

La nouvelle technique de micro greffe FUE 2.0 NEOGRAFT

FUE 7
(photo publiée depuis l’archive du docteur Richard Amat)

1) Le prélèvement après anesthésie locale

FUE 8
(photo publiée depuis l’archive du docteur Richard Amat)

Ce fait de façon automatisée à l’aide d’un micro-moteur avec un contre angle NEOGRAFT 2.0 et parfois d’une aspiration douce afin de choisir plus facilement le meilleur angle de prélèvement. Cette méthode permet de prélever rapidement un maximum de greffons en évitant les transsections. Les anciennes techniques utilisaient un punch manuel que l’on faisait tourner entre les doigts pour percer le cuir chevelu mais le risque de transsection était élevé. Les nouveaux robots automatiques permettent de faire des trous mais sans prélever les greffons et nécessitent un nombre d’assistantes élevées, pour un coût prohibitif et n’a pas montré de supériorité par rapport aux autres techniques.

Le punch utilisé est ultra tranchant et le diamètre ne doit pas dépasser le millimètre pour ne pas laisser de cicatrice. Nous déconseillons l’utilisation des punchs de 2 mm qui laissent des cicatrices à l’arrière du crâne même si cette méthode est plus rapide.

FUE 9
(photo publiée depuis l’archive du docteur Richard Amat)

2) Sélection et stockage des unités folliculaires

Les unités folliculaires sont sélectionnées manuellement et triées en fonction du nombre de cheveux qu’elles contiennent. Les unités folliculaires sont stockés dans une solution riche en PRP afin de booster la repousse.

3) Préparation de la zone donneuse

La zone à réimplanter est dessinée en fonction de l’implantation naturelle et en fonction de l’évolution de la calvitie. Les cheveux implantés ne tomberont pas mais une seconde greffe capillaire est souvent nécessaire si la calvitie est évolutive ou pour obtenir une densité plus importante.
L’anesthésie locale permet de ne rien ressentir durant la réimplantation.

4) Implantation des unités folliculaires (= greffons)

FUE 10
(photo publiée depuis l’archive du docteur Richard Amat)

Les greffons sont implantés un par un en respectant l’orientation naturelle. La technique utilisée est l’implantation avec un implanteur automatisé (choï ou stylo implanteur) greffon par greffon.

Complications possibles

En général, aucune complication après une greffe de cheveux si celle ci est réalisée dans les « règles de l’art », sauf cas particulier.

Le seul évènement désagréable mais attendu et habituel est l’oedème fugace et inconstant, qui apparaît dans les 48 h et dure 3-4 jours, parfois impressionnant mais sans aucune gravité ou séquelle. L’effet secondaire attendu est donc un oedème (gonflement) du front puis du visage qui apparaît dans les 48 h de l’opération et dure 3-4 jours puis disparaît. Il n’y a pas de bleu ou hématome. En 15 jours, il n’y a plus de signe visible de l’opération.

Il peut y avoir des microkystes (un ou plusieurs petits boutons inflammatoires) que l’on traite avec des soins locaux (ordonnance de sortie donnée au patient).

Une perte de sensibilité aux endroits prélevés et/ou implantés peuvent apparaître et peut persister quelques semaines. Une rougeur peut persister 15 jours sur la zone implantée.

Une douleur à type de brulure peut apparaître dans les jours qui suivent l’opération pendant 7 jours mais avec résolutive avec les médicaments prescrits par le médecin.

Prévoir de 7 à 10 jours de convalescence, la zone prélevée cicatrice en 48 h, les croutes sur les zones implantées peuvent être visibles jusqu’à 15 jours.

Les tiges pilaires tombent toutes après l’opération mais le bulbe (racine) reste en place, et des nouveaux cheveux repoussent à partir du 3e mois. La repousse commence à bien se voir à 6 mois et est définitive à 1 an.

Contre indications

Toutes les causes de calvitie non androgéno-géniques (thyroïdite, carences vitaminiques, shock loss, infections locales, chimiothérapie, radiothérapie, …).
Les hommes et les femmes peuvent bénéficier de cette technique FUE. La repousse est plus lente chez les femmes.

La qualité de la greffe et sa réussite dépend principalement de la zone donneuse.

Conclusion

La technique FUE 2.0 permet de prélever jusqu’à 2500 greffons en une seule séance. En moyenne il faut 1000 greffons pour une tonsure.

Un greffon de 0,8 mm de diamètre peut contenir de 1 à 6 cheveux.
L’opération se déroule en deux temps, le prélèvement puis l’implantation, et dure entre 4 et 6 heures. Grâce à l’anesthésie locale, l’opération se déroule sans douleur.

Les greffons implantés vont voir leur tiges tomber dans les 15 jours suivant l’opération, la repousse débute au 3e mois et est définitive à 1 an.

Un oedème du visage peut apparaître dans les 48 heures et durer 3-4 jours. Prévoyez 7 à 10 jours de convalescence après la greffe capillaire. Les cheveux implantés ne tomberont pas.

La qualité de la greffe dépend de l’expérience du médecin et de la zone donneuse du patient.

FUE 11
(photo publiée depuis l’archive du docteur Richard Amat)
FUE 12
(photo publiée depuis l’archive du docteur Richard Amat)

 

 

publié: 17.05.2017

Interventions connexes