Auteur:

Le lifting des seins ou plastie mammaire de la ptose permet de remonter la poitrine qui tombe en la réduisant ou en l’augmentant en fonction des cas. Ainsi, il est possible de combiner la mastopexie avec une pose d'implants. La forme des seins féminins est très individuelle. Cependant le signe du « crayon » permet de confirmer la ptose : il est possible de faire tenir un crayon sous le sein.

Lifting des seins

Quelles sont les causes de la ptose mammaire ?

La ptose mammaire se définie comme une poitrine trop tombante soit d’origine constitutionnelle (lors de la croissance) soit après une variation de poids et/ou de taille de la poitrine (grossesse, allaitement, prise ou perte de poids).

Comment évaluer une ptose ?

Le mamelon est idéalement situé à 19-20 cm de la clavicule, on parle de ptose lorsqu’il descend à plus de 23-25 cm. Le signe du « crayon » permet de confirmer la ptose : il est possible de faire tenir un crayon sous le sein.
La ptose peut être isolée avec un sein vide ou bien au contraire la ptose peut être associée à une hypertrophie mammaire.

Comment traiter une ptose mammaire ?

Le lifting des seins ou mastopexie a pour but de remonter la poitrine en retirant l’excès de peau et de la glande en cas d’hypertrophie (réduction mammaire) ou au contraire d’ajouter du volume par un implant ou l’injection de graisse (lipofilling des seins).

Il est donc nécessaire de faire un minimum de cicatrices sur le sein en fonction de la quantité de peau à retirer. La technique est adaptée à chaque cas. Dans les hypertrophies avec ptose, on retire de la glande et de la peau avec le plus souvent une cicatrice en T inversée.

Dans les ptoses simples par relâchement, on va retirer simplement de la peau par une cicatrice la plus réduite possible (aréolaire, verticale ou petit T).

Enfin dans les pertes de volume simple, on ne retire pas de peau mais on « rempli » le sein soit avec un implant mammaire soit avec sa propre graisse (Lipofilling voir www.lipofilling-sein.info). Personnellement, j’utilise une technique de mini-plastie en « croissant de lune » qui permet de lifter le sein vers le haut avec une mini-cicatrice autour de l’aréole.

benadiba lifting (lune)
Lifting en croissant de lune
benadiba lifting (lune)2
Lifting en croissant de lune - photo après
Lifting des seins
Correction de ptose avec cicatrice
verticale
Correction avec cicatrice en T inversée

Comment éviter ou ralentir une ptose mammaire ?

Il faut savoir que c’est la peau qui « tient » le sein et donc toute surcharge entrainera un relâchement. Au-delà de 20% de relâchement est réversible ce qui permet à la peau surtout jeune de se retendre. La principale cause de ptose mammaire est la variation de poids que ce soit lors de l’adolescence ou lors d’une grossesse ou de l’allaitement. Il faut donc éviter le yoyo pondéral qui relâche la peau. Un soutien-gorge inadapté en particulier lors de la pratique de sport type jogging, la ménopause aggrave aussi la ptose normale liée au vieillissement de la peau.

L’intervention

Il existe plusieurs techniques permettant de remonter la poitrine en fonction de l’importance de la ptose et de la nécessité ou pas de réduire la poitrine.

  • Technique péri-aréolaire : dans les ptoses légères, il est possible de remonter le sein par une cicatrice autour de l’aréole.
  • Technique verticale : dans certains cas il est possible de remonter le sein en limitant la cicatrice autour de l’aréole et verticale sur le sein.
  • Technique avec cicatrice en T : c’est la technique la plus fréquente pour les réductions mammaires et les plasties-prothèses.

Il est important de comprendre que pour corriger au mieux la ptose, il faut faire les cicatrices nécessaires sinon on risque d’avoir un résultat insuffisant et une récidive rapide de la ptose.

Lifting des seins
Ptose mammaire avec réduction mammaire et des aréoles

Déroulement mastopexie

L’intervention a lieu en clinique ou milieu hospitalier sous anesthésie générale. L’intervention dure en moyenne 1H30 à 2H30 suivant le geste (augmentation ou réduction).

Il est possible dans les cas simples de faire cette intervention en ambulatoire mais le plus souvent une hospitalisation de 24-48 heures est préférable.

Les suites opératoires

Cette intervention n’est pas douloureuse en particulier lorsque qu’on retire que de la peau et/ou de la glande. Des soins simples de désinfection sont prescrits pendant les 10 premiers jours. Les douches sont autorisées mais pas les bains jusqu’à la cicatrisation complète. On améliore la cicatrisation par des séances de LED, massages des cicatrices, pansement de silicone.

Convalescence après le lifting des seins

La convalescence est courte dans la majorité des cas car c’est une intervention peu ou pas douloureuse. Dans les cas de plastie cutanée simple, on peut reprendre une vie active au bout de 5 jours en prenant soin d’éviter tout risque de traumatismes sur les cicatrices fraiches. Dans les cas de grosses réductions, on conseille 8 jours d’arrêt d’activité et 3 semaines pour le sport.

Combien coûte le lifting mammaire ? La prise en charge est-elle possible ?

La demande est le plus souvent esthétique et dans ce cas il n’y a aucun remboursement et un devis précis est réalisé à la première consultation.
Dans les cas d’hypertrophie mammaire, si la réduction dépasse 300gr/sein, une prise en charge est possible. Dans ces cas, l'intervention est partiellement remboursée par l'assurance maladie avec le code CCAM: QEMA013 (408,38€).

Complications du lifting des seins : plutôt rares

  • Hématomes et hémorragies sont rares si bonne hémostase
  • Lâchage des sutures : partielles ou totales possibles surtout en cas de traumatismes
  • Retard de cicatrisation qui allonge les suites opératoires (aggravé par le tabac).
  • Infections locales sont rares
  • Cicatrices hypertrophiques surtout sur peau noires, métisses, asiatiques et très jeunes.
Lifting des seins
Ptose mammaire avec légère asymétrie
Lifting des seins
Ptose mammaire après perte de 70 Kg par anneau gastrique
Lifting des seins
Ptose pure avec légère asymétrie

Résultats du lifting des seins

Ils sont très bons malgré les cicatrices qui vont s’atténuer avec le temps grâce au protocole post-opératoire (LED, massage…) et qui parfois sont quasi-invisibles.

En général on pratique qu’une fois cette intervention mais si le sein se relâche après plusieurs grossesses par exemple, il sera possible de reprendre les même cicatrices et remonter à nouveau les seins.

benadiba ptose
Plastie en T avec lilpofilling pour ptose juvenile

Conclusion

La ptose mammaire ou mastopexie est une intervention courante, elle permet de remonter la poitrine tout en corrigeant son volume si besoin. Elle redonne une jeunesse à la poitrine qui s’est relâchée par le poids, les grossesses ou simplement le temps. C’est une intervention peu ou pas douloureuse avec des suites simples et un retour à la vie active rapide.

mise à jour: 27.02.2019

Lifting mammaire (Mastopexie) - Nouveautés

D'autres recommandations similaires

Lifting mammaire (Mastopexie) - Tarifs

Prix allant de 3 500 €
habituellement jusqu'à 5 500 €
Dr Jacques Buis
Prix allant de 4 500 €
habituellement jusqu'à 6 000 €
Docteur Victor Medard de Chardon
Prix allant de 4 000 €
habituellement jusqu'à 4 000 €
Dr Thierry Lemaire
Prix allant de 2 500 €
habituellement jusqu'à 3 500 €
Dr Alice de Taddeo
Dr Xavier Tenorio
Genève, Gstaad
Prix allant de 4 300 €
habituellement jusqu'à 6 000 €
Dr Xavier Tenorio
Spécialistes près de chez vous   
Photos de patients
Interventions envisagées par les autres