Traitement des rides - Toxine botulique, Dysport

Ça vaut en la peine 96% Ça vaut en la peine Basé sur 471 témoignages de patients

Les traitements à la toxine botulique ont révolutionné le traitement du 1/3 supérieur du visage. Ils souffrent de beaucoup de fantasmes sur le produit et ses effets, je vous propose de vous donner un petit coup de pouce pour mieux comprendre ce traitement et au passage tordre le cou à quelques légendes urbaines. Vous serez incollables sur le sujet !

Indications

Le traitement des rides d’expressions, c'est-à-dire les rides qui sont provoquées par une trop grande force des muscles.

Les patients peuvent être jeunes ou âgés, tout dépend de la force de leurs muscles.

Les zones concernées sont le front, les pattes d’oies, les rides inter sourcilières, mais aussi pour l’amertume, pour le cou, pour les lèvres, ou le menton. On peut injecter aussi les muscles masséters dans les cas de « bruxisme » les patients qui abiment leurs dents en serrant les mâchoires la nuit. Mais il faut savoir que les indications les plus sûres et classiques concernent le 1/3 supérieur du visage.

Il faut cependant éviter les patients qui ont un trop grand relâchement de peau qui ne seront pas satisfaits du traitement.

Il ne faut pas oublier les patients souffrant d’une hyper sudation l’hyperhidrose : Le traitement peut concerner les aisselles, les mains et les pieds.

botox

Déroulement du traitement

Avant le traitement éviter de prendre de l’aspirine ou des antis inflammatoires pour éviter un sur risque d’ecchymoses.

On fait un repérage précis des muscles en faisant faire des expressions au patient (froncer les sourcils pour les muscles corrugateurs, s’étonner pour le muscle frontal et sourire de façon forcée pour les orbiculaires…). Cette étape demande une grande connaissance anatomique de la face.

On marque l’emplacement des points à injecter, puis on injecte le produit si possible avec une aiguille la plus fine possible pour le confort du patient. Une sensation désagréable peut être ressentie lors de l’injection du produit. Certains points seront plus désagréables que d’autres.

La séance d’injection dure une quinzaine de minutes hors consultation.
Une consultation de contrôle sera réalisée deux semaines après la séance.
Dans le traitement de l’hypersudation on fait une anesthésie des mains, des pieds ou des aisselles avant de traiter pour éviter la douleur des piqûres.

Les suites

Il n’y a aucune convalescence particulière à prévoir. Pas d’arrêt de travail non plus.
Cependant quelques petites précautions : Éviter de se pencher en avant dans l’heure qui suit le traitement, pas de sport intensif durant 24 heures, éviter les chaleurs importantes ou au contraire le froid trop vif (sauna, hammam) dans la semaine qui suit, éviter les expositions solaires prolongées cette semaine suivant le traitement. Ne pas masser la zone profondément, le maquillage et l’hygiène quotidienne peut être assurés sans appuyer trop fortement.

Effets après l´opération

Les effets seront visibles progressivement dans les jours qui suivent les injections, pour atteindre un maximum entre le 13e et le 15e jour.

L’effet du traitement durera selon les localisations entre 3 et maximum 6 mois, un peu plus pour l’hypersudation.

Complications

Le risque le plus important est un petit bleu.

Les effets secondaires peuvent être des céphalées, des œdèmes, et un ptosis (chute de la paupière) est toujours une erreur technique (mauvais site d’injection). Heureusement c’est peu fréquent.

Pour éviter les bleus on peut prendre quelques granules d’arnica et les maquiller s’ils apparaissent.

Contre indications

Les femmes enceintes ou allaitantes.
Les patients souffrant de myasthénie.
Les patients traités par des antibiotiques particuliers tels que les aminosides (les autres antibiotiques ne posent pas de problème).

Les mythes et fausses idées qui circulent

La toxine botulique est dangereuse : C’est un médicament qui a une autorisation de mise sur le marché avec des études très strictes, en France, en Europe, aux États Unis et dans le monde entier. Le recul sur ce produit est très important et il a été utilisé dans des indications médicales avant l’esthétique.
Lors des traitements médicaux, les doses injectées sont bien plus importantes que dans les traitements esthétiques (2 à 10 fois plus), et à une fréquence plus importante et ce depuis de nombreuses années.

Ça paralyse : Oui la force des muscles traités est diminuée mais pas forcément annulée l’effet est directement lié à la dose injectée. On peut tout à fait traiter de façon naturelle si on le désire.

La toxine botulique est du poison : De nombreux médicaments qui sauvent des vies tous les jours sont issus de poisons violents… Particulièrement en cardiologie, tout dépend de la dose utilisée et on a vu plus haut que la sécurité thérapeutique est très importante particulièrement en esthétique.

Si j’arrête le traitement est ce que ça va être pire après ? Bien sûr que non, les muscles vont reprendre leur force normale et la peau va à nouveau se plisser, mais elle aura été préservée durant plusieurs mois. Donc au contraire même si on arrête de se traiter ce sera mieux qu’avant.

Sommaire et conclusion

Nous avons vu que beaucoup de fausses idées reçues circulent sur la toxine botulique, néanmoins ce produit a révolutionné notre pratique quotidienne et a énormément simplifié le traitement des rides du front qui était chirurgical avant…

Le traitement à la toxine botulique reste un savant mélange de science (physiologie), de connaissance (anatomie des muscles) et de finesse dans le dosage du traitement. Seulement dans ce cas on peut répondre harmonieusement à la demande de nos patients.

mise à jour: 02.07.2015

Spécialistes près de chez vous   

Interventions envisagées par les autres