Traitement de la cellulite

Auteur:

La cellulite touche bon nombre d’entre nous. Bien que les hommes puissent en être affectés, pour plus de 90% la cellulite est féminine. Ce phénomène biologique est largement crédité comme disgracieux, source de complexe. Actuellement, il existe de nombreux traitements en médecine esthétique pour la cellulite. Nous distinguons différents type de cellulite, c’est pourquoi il est important de bien la définir afin d’adapter le meilleur traitement possible.

La cellulite - définition

La cellulite est dans sa forme, un élément très compliqué à faire disparaitre malgré le sport et les régimes alimentaires car hormonodépendante. Heureusement, de nos jours il est possible de la combattre grâce à des techniques médicales adaptées selon l’indication.

Cependant il est important de savoir que les soins proposés peuvent en atténuer l’aspect, mais ils ne pourront en aucuns cas garantir le « zéro » cellulite. Afin de prendre en charge au mieux le patient, il est important de bien discerner de type de cellulite à traiter afin d’adapter au mieux les soins et de garantir le meilleur résultat possible.

Qu’est-ce que la cellulite ?

La cellulite est le reflet d’un stockage de triglycérides (graisse) dans les cellules graisseuses appelées les adipocytes. Plusieurs causes peuvent en être à l’origine et sont très souvent propres à chaque individu. Certain facteurs intrinsèques comme les dérèglements hormonaux peuvent favoriser ces stockages excessifs.

La cellulite apparaît ainsi plus fréquemment à certaines étapes de la vie où l’on peut constater des bouleversements hormonaux comme par exemple à la puberté, la grossesse ou encore à la ménopause.

D’autres aspects ont été mis en valeur dans l’apparition de la cellulite, tels que la part héréditaire, ainsi que la rétention lymphatique, et les troubles de la circulation veineuse qui sont des facteurs aggravants. Tous ces cofacteurs réduisent alors l’élimination des graisses produites par notre organisme. Ces dernières s’infiltrent dans les tissus ce qui induit un stockage excessif de toxines.

Par ailleurs, il est important de ne pas négliger l’hygiène de vie, car une alimentation trop riche en graisses ou en glucose peuvent accentuer et aggraver la formation de cellulite. A ce jour, nous distinguons trois types de cellulites en rapport de leur différent mode de formation.

  • La cellulite adipeuse : C’est la plus répandue. Elle se retrouve le plus souvent chez des femmes rondes ayant pris un peu de poids, ou ayant une mauvaise hygiène de vie (alimentation trop riche, manque d’activité physique). Elle est relativement molle et indolore au toucher.
  • La cellulite rétentionnelle : se retrouve chez les femmes minces mais ayant des jambes lourdes et très enrobées. Elle résulte le plus souvent d’une mauvaise circulation veineuse et lymphatique engendrant une rétention d’eau, provoquant un aspect « peau d’orange » sur la peau. Elle est le plus souvent accompagnée d’une sensation de jambes lourdes.
  • La cellulite fibreuse : d’origine génétique, elle touche des femmes plutôt minces, voire sportives. Cette cellulite est dense, douloureuse et très localisée. Elle est provoquée par un manque d’oxygénation des cellules lié au gonflement des adipocytes. Elle se localise le plus souvent en profondeur, et est très incrustée.
Photo cellulite jambe
Photo cellulite jambe.

Les traitements de la cellulite

Il existe de nos jours de nombreux traitements en médecine esthétique qui permettent de traiter la cellulite de manière efficace. Afin de garantir les meilleurs résultats possibles, il sera donc important de bien adapter les soins en fonctions du type de cellulite.

Pour les surcharges de graisses localisées : la cryolipolyse ou la technique à « congeler les bourrelets »

Cette nouvelle technique de la cryolipolyse s’adresse aux « panicules adipeux » ou bourrelets disgracieux localisés.

Cette machine de nouvelle génération reliée à deux cryodes, permet, grâce à un choc thermique alternant une période brève de chauffe (40°) puis un refroidissement brusque aux alentours de -5°, une destruction des cellules graisseuses tout en conservant les structures avoisinantes intactes.

Chaque séance peut traiter 1 zone bilatérale de 20cm x 10 cm comme 2 poignées d’amour, 2 flancs, 2 face interne des cuisses ou des genoux ou la zone sous ombilicale de l’abdomen….

Contre-indications:

  • Grossesse/ Allaitement
  • Hernie au niveau ou à proximité de la zone à traiter
  • Plaie ouverte ou infectée, inflammation, saignement récent mineur
  • Troubles cardiaques
  • Hypersensibilité au froid, allergies au froid, urticaire au froid, maladie de Raynaud, cryoglobulinémie
  • Troubles neuropathiques
  • Hémoglobinurie paroxystique a frigore
  • Pacemaker

Déroulement de la séance

Pour commencer, le médecin détermine la zone à traiter suivant l’indication de l’adipomètre (épaisseur du pli adipeux). Tout traitement de cryolipolyse ne doit pas être effectué sur des zones où l’épaisseur du pli adipeux est inférieure à 1cm.

La cryolipolyse étant une méthode d’amincissement localisée, elle ne peut traiter que les zones de graisse localisées laissant apparaître des bourrelets disgracieux, qui sont souvent récalcitrants malgré le sport ou les régimes.

Elle ne convient donc pas à une personne en surpoids ou en situation d’obésité, ayant de la graisse répartie sur l’ensemble du corps. Dans ce cas là, un régime est plus recommandé, et la cryolipolyse ne peut le substituer.

Une fois la zone déterminée, l’épaisseur du pli adipeux et les mesures relevés, le praticien place un film protecteur sur la zone à traiter et fixe les cryodes®. Des photos peuvent être également prises avant la séance afin de se rendre compte de l’évolution du traitement.

Une séance dure environ 1 heure. La séance n’est pas douloureuse, seule une sensation d’étirement peut se faire ressentir dans les 10 premières minutes, parfois accompagnée d’une sensation désagréable due au froid mais celle-ci cesse assez rapidement.

Une fois le traitement terminé, la cryode® ainsi que le film protecteur sont retirés délicatement et un massage est effectué sur la zone traitée.

La zone traitée reste rouge, légèrement enflammée, voire œdématiée et redevient normal dans les heures qui suivent la séance. Il est possible parfois d’observer quelques ecchymoses, selon la fragilité cutanée qui s’effacent en quelques jours. A noter qu’une légère insensibilisation temporaire peut se faire ressentir.

Après toute séance, vous pouvez reprendre votre vie active tout à fait normale.

Effets secondaires

  • Erythème (dissipé en quelques jours)
  • Ecchymose (très rare, dissipées en 2 semaines)
  • Altération de la sensibilité (dissipée en 1 semaine), engourdissement, douleur (dissipée en quelques heures à quelques jours)
  • Brûlures, cloques (très rare)
  • Hyperplasie paradoxale (moins d’un cas pour 1000) : une augmentation du volume adipeux peut survenir environ 3-5 mois après le traitement.
  • La nécrose cutanée : vue dans la littérature mondiale mais pas répertoriée avec des machines à marquage CE médical.
  • Hyperpigmentation post-inflammatoires (transitoire et résolutive à risque sur les phototypes élevés).

Résultats/ Protocole

On obtient grâce à la cryolipolyse, 20 à 45% de masse graisseuse en moins.

Les résultats sont visibles au bout de 5 à 7 semaines et ils sont optimums et définitifs à 3 mois. Une autre séance peut vous être proposée à ce terme en fonction des résultats désirés.

En général, 1 à 3 en moyenne sont suffisantes par zones traitées.

effet tenseur jambes et cuisses
HIFU: Une contraction ainsi qu’un épaississement du collagène en profondeur s’effectue, ce qui engendre un effet tenseur sur les cuisses.

Pour des surfaces plus importantes et/ou une perte de volume : les ultrasons focalisés ou HIFU

C’est un excellent traitement pour perdre du volume ou éliminer la cellulite sur des zones plus étendues.

Les Ultrasons focalisés ou HIFU, entraînent via un effet thermique, une altération cellulaire de la graisse visant à détruire la paroi des adipocytes.

Une fois détruits ils seront phagocytés dans un premier temps par les macrophages puis éliminés par voie naturelle sur une durée de 8 à 12 semaines.

De plus, une contraction ainsi qu’un épaississement du collagène en profondeur s’effectue, ce qui engendre un effet tenseur.

Contre-indications

  • Prise d’anticoagulants ou Aspirine
  • Grossesse
  • Lésions cutanées
  • Implants métalliques, stérilets en cuivre, pacemaker
  • Hernie sur la zone à traiter

Déroulement de la séance

Aucune préparation de la peau n’est requise.

Un gel échographique est appliqué sur l’ensemble de la zone à traiter pour faciliter la bonne conduction des ultrasons. Plusieurs passages sont effectués à différentes profondeurs en fonction de l’indication du traitement et suivant le type de peau.

Seule une sensation de picotements semblable à de petites décharges électriques est ressentie durant la séance, mais celle-ci est supportable. Une séance dure en moyenne une heure, mais en fonction de la zone à traiter, si elle est plus étendue, elle peut durer 1h30.

La reprise de l’activité peut se faire directement après la séance.

Effets secondaires

Après la séance la peau est légèrement rosée, et une sensation de chaleur et de tiraillement peut être ressentie.

Dans les jours qui suivent une sensation de bleus en profondeur au toucher semblable à des courbatures peut être ressentie durant une semaine à 15 jours.

Il est important de noter qu’en fonction de la sensibilité de la peau des griffures, des papules ou un œdème peuvent apparaitre dans les 48h suivant la séance. Ces effets disparaissent au bout de 10 à 15 jours.

Le patient devra appliquer une crème cicatrisante en couche épaisse ainsi qu’une poche de glace pour décongestionner la zone.

Résultats/Protocole

Les résultats commencent à être visibles au bout d’un mois, et seront optimums à 3 mois.

Pour traiter une zone, 2 à 3 séances seulement sont nécessaires espacées d’un mois d’intervalle.

Pour garantir les meilleurs résultats, il est primordial d’avoir une bonne hygiène de vie à côté (alimentaire et sportive).

photo peau d’orange
La radiofréquence vacuum et la carboxytherapie concernent les zones étendues marquées par la soi-disant « peau d’orange ».

Pour l’aspect capitonné : la radiofréquence vacuum + la carboxytherapie

Ce protocole concerne les zones étendues marquées par des capitons ou le fameux aspect « peau d’orange ».

La radiofréquence est un grand classique des traitements médicaux de la cellulite, c’est une onde électromagnétique dont la profondeur de pénétration est de l’ordre de la moitié de l’espace entre les pôles d’émission. La RF permet de chauffer l’hypoderme (où se trouvent les adipocytes) sans pour autant chauffer la superficie avec les risques de brûlures de l’épiderme entre autres.

Ainsi à une température de 65°C dans la graisse, la peau restera à 42°C. Ce n’est seulement qu’autour de 40-42°C que l’on peut observer une lipoclasie : phénomène de destruction des adipocytes donc effet définitif sur le volume.

Le vacuum et le palper-rouler, associés à cette radiofréquence, engendre une augmentation du métabolisme cellulaire provoquant ainsi une meilleure oxygénation des tissus et donc une amélioration de la circulation sanguine. Associé à la carboxythérapie, qui consiste en des micro-injections de dioxyde de carbone sous la peau, les résultats sont potentialisés.

La carboxythérapie entraîne une hyperoxygénation des tissus en profondeur, et donc une amélioration du métabolisme cellulaire et des échanges gazeux. Elle permet également grâce à son action de « défibroser » la zone des adipocytes, ce qui peut être intéressant pour la cellulite fibreuse, installée depuis longtemps.

Contre-indications

  • Pacemaker / implant métallique
  • Mélanome
  • Cicatrices chéloïdes
  • Grossesse
  • Lésions cutanées sur la zone à traiter
  • Problème cardiaque récent
  • Hypertension artérielle
  • Phlébites récentes
  • Epilepsie

Déroulement de la séance

Sur une peau préalablement désinfectée, le praticien effectue plusieurs injections de dioxyde de carbone sur l’ensemble de la zone à traiter.

L’insufflation du gaz, peut être douloureuse selon les zones et est variable en fonction de chacun. Une sensation de chaleur vive est ressentie à chaque insufflation mais celle-ci, cesse rapidement dès lors que le gaz s’est dissipé.

L’application de crème anesthésiante qui agît localement en surface, n’a pas que peu d’effet sur la douleur, il n’est donc pas recommandé d’en mettre.

En général, pour un bon résultat il faut un temps d’interface gaz/peau de 20 à 30 minutes. Ensuite, une fois cette étape réalisé, on passe à la radiofréquence vacuum. Pour se faire, un gel de glycérine est appliqué sur la peau, afin de faciliter la dispersion de la chaleur engendrée par la pièce à main. Plusieurs passages sont effectués durant 20 à 30 minutes sur l’ensemble de la zone à traiter.

Tout au long du soin, la température est contrôlée afin de maintenir la température autour de 40-42°C, et d’éviter tout risque de brûlures.

Une fois le soin terminé, la peau est rosée, une sensation de chaleur peut persister mais elle cesse dans les heures qui suivent. Seuls quelques bleus aux points d’injections de la carboxythérapie peuvent apparaître. Ils disparaissent en 1 semaine environ.

La reprise de l’activité peut se faire immédiatement après le soin.

Effets secondaires

  • Ecchymoses transitoires
  • Œdème passager
  • Rougeurs de quelques minutes à quelques heures

Résultats/ Protocoles

Les résultats sont visibles au bout d’un mois et optimums 3 mois après une séance.

La peau est plus ferme et plus tendue. L’aspect cellulite/ capitons est atténué, et beaucoup moins fibrosé, la cuisse semble lissée.. Les vergetures sont fondues dans la peau, leurs berges sont rapprochées rendant l’aspect de la peau plus harmonieux.

Une série de 6 à 8 séances à raison d'une semaine en moyenne ou tous les 15 jours est recommandée dans la plupart des indications.

Pour parfaire les résultats, il est conseillé aux patients d’avoir une bonne hygiène de vie (alimentaire, sport). La prise de draineurs ou détoxifiants naturels peut s’avérer intéressante durant les soins. Les LEDs ainsi que le Tinaka, peuvent être associés pour optimiser les résultats.

Comment maigrir rapidement
Comment maigrir et perdre des centimètres rapidement ?

Pour perdre des centimètres rapidement ou faciliter le drainage : le Tinaka ou LLLT

Le LLLT est un dispositif français relativement récent, conçu par le Dr Sister en 2014, qui permet de manière sûre et indolore, d’obtenir une perte de volume sur des zones localisées ou une amélioration de l’aspect capitonné de la peau. Le TINAKA (ou LLLT /Low Laser Level Therapy) est un laser froid qui émet des ondes comprises entre 635 nm et 680 nm. Cet appareil possède 8 Pads qui émettent le laser froid, dont deux, servent à activer le drainage lymphatique. Les faisceaux du LLLT sont diffusés dans le tissu adipeux de l’hypoderme, changeant la perméabilité de la paroi des adipocytes et permettant de libérer la graisse intracellulaire.

Celle-ci est transportée par les canaux lymphatiques, métabolisée par le foie et éliminée par les voies naturelles dans les jours suivants la séance.

L’élimination naturelle de la graisse se fait en toute sécurité sans affecter les structures voisines telles que la peau, les vaisseaux sanguins, et les nerfs.

Contre-indications

  • Grossesse / allaitement
  • Problème hépatique sévère : hépatite, cirrhose
  • Problème rénal
  • Maladie évolutive
  • Implant métallique
  • Pacemaker

Il faut se méfier des peaux bronzées, ainsi que des phototypes élevés afin d’éviter tout risque de brûlure.

Déroulement de la séance

Avant de démarrer la séance et afin d’apprécier les résultats, on effectue la prise des mesures de la zone à traiter. L’ensemble des Pads sont positionnés sur la zone à traiter grâce à des sangles. Les paramètres sont ajustés en fonction de chaque patient en tenant compte de son phototype.

Le soin est agréable, seule une sensation de chaleur douce est ressentie durant la séance, accompagnée parfois de petits picotements.

A la fin de la séance, les résultats se font ressentir immédiatement, et vont se poursuivre dans les jours qui suivent. Les mesures peuvent être prise à nouveau afin d’apprécier l’efficacité.

Ce soin n’entraîne aucune éviction sociale, et permet ainsi la reprise de l’activité immédiatement après la séance.

Effets secondaires

  • Erythèmes
  • Sensation de chaleur
  • Rare cas de brûlures

Résultats/ protocole

Les résultats sont appréciables directement après une séance de LLLT. Le gras éliminé continue à s'évacuer par les voies naturelles durant les 2 à 3 jours qui suivent la séance.

La prise des mesures avant et après chaque séance permet d’apprécier la perte de centimètres. L’amincissement rapide et durable pourra être renforcé par une bonne hygiène alimentaire et une activité physique régulière. Il est important de garder en mémoire que le LLLT a pour effet de vider les cellules graisseuses, il ne les détruit pas.

Afin d’obtenir de bons résultats, 6 séances en moyenne à raison de 1-2/semaines sont nécessaires.

Ce soin peut être associé au protocole carboxythérapie + radiofréquence vacuum afin de potentialiser les résultats.

Recommandations post acte

  • Boire au moins 1,5 L d’eau dans les heures qui suivent la séance
  • Effectuer une marche rapide ou une activité sportive d’au moins 30 minutes le jour de la séance ou le jour d’après
  • Limiter les apports en sucres et en gras durant 48h

mise à jour: 25.09.2019

Traitement de la cellulite - Nouveautés

Traitement de la cellulite

Dr Jean-Philippe Richter

Il existe plusieurs traitements pour la cellulite. Dans notre Centre, nous disposons de plusieurs techniques pour la traiter :

D'autres recommandations similaires

ims Dr Emmanuel Elard 12.07.2017
Ça en vaut la peine

i was amazed by the result over injections. what i did is my nose, tander and upper lip. The nose have been always my issue but i am afraid of all the big operations so i was not ready to go under the knife and he fix it... Plus 

1 J'aime  

Traitement de la cellulite - Tarifs

Prix allant de 80 €
habituellement jusqu'à 110 €
Dr Jacques Buis
Prix allant de 140 €
habituellement jusqu'à 950 €
Dr Catherine de Goursac
Dr Xavier Tenorio
Genève, Gstaad
Prix allant de 275 €
habituellement jusqu'à 366 €
Dr Xavier Tenorio
Prix allant de 125 €
habituellement jusqu'à 150 €
Dr Catherine Eychenne
Prix allant de 50 €
habituellement jusqu'à 350 €
Dr Bertrand Delaoustre

Traitement de la cellulite

96% satisfaction. Basé sur 46 témoignages de patients.

Spécialistes près de chez vous   
Photos de patients
Interventions envisagées par les autres