Auteur:

Le bodylift inférieur permet de retendre la peau en excès du ventre et du bas du dos ou des fesses. C’est une opération de chirurgie plastique de la silhouette réalisée après un amaigrissement massif (plusieurs dizaines de kilos), le plus souvent après une chirurgie bariatrique de traitement de l’obésité, comme un by pass ou une sleeve gastrectomie. Le bodylift inférieur est réservé aux patients présentant un Indice de Masse Corporelle (IMC = poids/taille²) inférieur à 32 et un excès cutané circulaire, avec une peau flasque non seulement au niveau du ventre, mais aussi au niveau des fesses et du dos.

womanbody1

Indications

Le bodylift inférieur est une opération qui combine une remise en tension de l’abdomen, une remontée des fesses, et l’ablation de l’excès cutané de la région dorsale basse ou du haut des fesses.

Pour diminuer les complications d’une opération de bodylift inférieur et obtenir d’excellents résultats, les patients doivent être soigneusement sélectionnés :

  • L’élément principal à prendre en compte est le poids du patient, ou plus exactement son IMC, qui se calcule par son poids / sa taille². L’IMC doit être inférieur à 32 pour pouvoir envisager un body lift. De plus, le poids doit être stabilisé depuis au moins 6 mois pour obtenir un résultat durable dans le temps après l’intervention.
  • Les patients concernés sont ceux qui présentent un excès cutané circulaire du tronc au niveau de la paroi abdominale, des flancs, des hanches et du bas du dos, ainsi que souvent une perte de volume des fesses.

Déroulement de l’opération

Avant l’opération, l’IMC doit être inférieur à 32 et le poids doit être stabilisé depuis au moins 6 mois. Le tabac doit être arrêté complètement et impérativement depuis au moins 2 mois.
La prise en charge doit être multidisciplinaire, en particulier avec le médecin traitant, le chirurgien bariatrique et le nutritionniste : des carences éventuelles en vitamines, en fer et en protéines doivent être compensées avant l’opération.

L’intervention de bodylift inférieur se déroule sous anesthésie générale. Elle dure entre 4 et 6 heures.

Il existe deux temps opératoires :
Un temps postérieur où le patient est installé sur le ventre et qui permet le retrait de la peau excédentaire en bas du dos, au-dessus des fesses et sur les côtés pour retendre la face externe des cuisses. Une liposuccion de la culotte de cheval et des hanches est parfois également réalisée. La graisse peut alors être réinjectée dans les fesses selon la méthode du lipofilling pour remodeler et augmenter le volume fessier.

Un temps antérieur où le patient est installé sur le dos qui consiste en une abdominoplastie afin de retendre l’abdomen vers le bas. Une cure de diastasis peut être associée si il existe un diastasis (écartement) des muscles grands droits de l’abdomen. Une lipoaspiration de l’abdomen peut également être réalisée.

Convalescence

Un pansement compressif est réalisé à la fin de l’intervention et un panty est mis en place.
La durée de l’hospitalisation est de 4 à 6 jours après l’opération.
Le lever doit se faire précocement, le premier jours après l’opération, pour réduire les risques de phlébite et d’embolie pulmonaire et un traitement par anticoagulation préventive est prescrit pendant 15 jours.
Des pansements à domicile sont réalisés tous les jours par une infirmière pendant 3 semaines après la sortie d’hospitalisation.
Un arrêt de travail de 3 à 6 semaines après l’opération vous sera prescrit par votre chirurgien plasticien.

Le panty devra être porté pendant 6 semaines, après l’opération, jour et nuit. Le patient sera revu en consultation postopératoire 1 semaine après l’opération, puis à 3 semaines et à 3 mois.

Effets après l´opération

L’opération de bodylift inférieur qui permet de retendre l’abdomen et les fesses s’adresse aux patients présentant un excès de peau après chirurgie bariatrique, avec une peau tombante de manière circulaire, non seulement au niveau de l’abdomen, mais aussi sur les côtés et dans la région dorsale basse. Les fesses sont tombantes et manquent de volume.

L’objectif est d’enlever la peau en excès autour du corps. Le body lift agit donc :

  • devant : sur le ventre et sur le pubis qui sont retendus.
  • derrière : sur les fesses qui sont remodelées et remontées.
  • sur les côtés : sur les hanches et sur la culotte de cheval qui sont diminuées.

La cicatrice qui est assez longue, tout autour du corps, doit être réalisée le plus bas possible, permettant le port des pantalons taille basse. Elle évolue pendant plusieurs mois et prend le plus souvent un aspect définitif favorable au bout d’un an.

Complications

Les complications du bodylift inférieur sont les mêmes qu’après une abdominoplastie. Cependant, elles sont plus fréquentes en raison de la durée de l’opération :
complications thrombo emboliques (phlébite, embolie pulmonaire), infections, nécrose cutanée, saignement, hématomes, séromes, pertes de sensibilité des régions fessières et abdominales, le plus souvent partiellement récupérées au bout d’1 an.

Pour éviter ces complications, potentiellement graves, et en réduire les risques, il existe certaines contre indications à respecter :

  • un IMC supérieur à 32 ou un poids non stabilisé depuis au moins 6 mois
  • un tabagisme, qui majore grandement les risques de complications postopératoires : phlébites, embolies, nécroses cutanées, troubles de la cicatrisation… Le tabac doit impérativement être complètement arrêté au moins deux mois avant l’opération.
  • le diabète, insulino ou non insulino dépendant qui majore les risques infectieux
  • les troubles de la coagulation et les antécédents d’accidents thrombo emboliques
  • des troubles psychologiques comme une dysmorphophobie
  • les traitements anti inflammatoires, les anti coagulants, l’aspirine et la pilule contraceptive doivent être arrêtés avant l’opération

Conclusion

Le bodylift inférieur permet une réhabilitation de la silhouette chez les patients après une perte de poids massive. C’est une intervention circulaire, tout autour du corps, qui combine une abdominoplastie permettant le traitement d’un tablier abdominal et de la paroi musculaire abdominale, une exérèse de l’excès cutané postérieur du bas du dos, une remontée des fesses et une lipoaspiration des excès graisseux stockés sur les hanches.

Grâce aux améliorations techniques ces dernières années, le bodylift inférieur est devenu une opération bien plus fiable, à condition d’en respecter les contre-indications. Le recours à un chirurgien plasticien qualifié et compétent, formé à ce type d’intervention, permet de limiter au maximum les risques de complications et d’obtenir des résultats pleinement satisfaisants pour le patient.

mise à jour: 24.04.2015

Body lift - Nouveautés

Chirurgie de la silhouette, body lift

Dr Donatella Negro

Il est possible, en un seul temps opératoire, de corriger les disgrâces de la silhouette dues à des prises et à des pertes de...

D'autres recommandations similaires

leriqueaurelien 08.09.2016
Ça en vaut la peine

Je me suis fait operer par le docteur gourari le 1 aout 2016 je suis satisfais du travail réalisé cicatrice fine le docteur ma tres bien expliquer le deroulement les suites post-op il est tres disponible meme tard le soi... Plus 

1 J'aime  

Body lift - Tarifs

Prix allant de 8 000 €
habituellement jusqu'à 10 000 €
Dr Jacques Buis
Dr Xavier Tenorio
Genève, Gstaad
Prix allant de 7 747 €
habituellement jusqu'à 10 936 €
Dr Xavier Tenorio
Prix allant de 3 000 €
habituellement jusqu'à 10 000 €
Dr Laurent Benadiba M.D
Prix allant de 5 000 €
habituellement jusqu'à 10 000 €
Dr Mohamed Derder
Prix allant de 5 000 €
habituellement jusqu'à 8 000 €
Harold Eburdery
Spécialistes près de chez vous   
Photos de patients
Interventions envisagées par les autres