Positionnement des implants lors d’une chirurgie d’augmentation mammaire

Auteur:

Le choix du positionnement des implants lors d’une chirurgie d’augmentation mammaire est très important, car il participe grandement à la qualité et au naturel du résultat obtenu. Il est donc tout aussi important que le choix des prothèses mammaires lors d’une mammoplastie (prothèse mammaire ronde, prothèse anatomique, etc.).

kompresni podprsenka zvetseni prsou
Soutien-gorge de compression post-opératoire après l'augmentation mammaire. 

Quelles sont les différentes options de positionnement des implants mammaires lors d’une plastie mammaire ?

Lors d’une chirurgie mammaire, trois emplacements peuvent être choisis pour les implants mammaires :

La position rétro-glandulaire

  • Aussi appelée ante-pectorale, il s’agit de positionner l’implant en avant du muscle grand pectoral et en arrière de la glande mammaire. Ce type d’implantation est surtout utilisé pour les patientes qui disposent d’assez de tissus mammaires pour camoufler le contour des prothèses. Cela permet d’obtenir un résultat naturel, où la prothèse mammaire de se distingue pas. Il est aussi le choix privilégié lorsque mes patientes présentent un affaissement mammaire, la correction étant ainsi optimale.

La position rétro-musculaire

  • Aussi appelée rétro-pectorale, l’implant est positionné en arrière du muscle grand pectoral. Dans cette position, les prothèses sont entourées du muscle d’un côté et des os de l’autre. Lorsque les patientes n’ont que peu de tissus mammaires, une petite poitrine et une silhouette fine, il est généralement préférable de positionner les prothèses derrière les muscles pour l’obtention d’un résultat naturel.

La position en dual plan

  • Aussi appelée bi-plan, cette position combine les deux techniques précédentes. Les prothèses sont positionnées sur deux plans anatomiques : La partie haute est positionnée en arrière du muscle grand pectoral ; La partie basse de l’implant est positionnée en arrière de la glande. Cette technique est également destinée aux personnes présentant une silhouette fine, avec une faible masse de tissus mammaires.
implantat prsni
Photo d'une prothèse mammaire.

Quels sont les bénéfices de chaque implantation des prothèses mammaires ?

L’implantation rétro-musculaire permet :

  • Cette implantation n’est plus couramment utilisée. Il n’y a en pratique plus aucun intérêt à mettre les implants en arrière du muscle. Cela génère en effet plus de douleurs et esthétiquement, les femmes constatent des ressauts des seins lorsqu’elles contractent leurs muscles (sport, port d’objets lourds, etc.).

L’implantation rétro-glandulaire permet :

  • L’utilisation d’implants plus volumineux ; Une chirurgie moins invasive, puisque les implants sont positionnés moins profondément et qu’il n’est pas nécessaire d’intervenir au niveau du muscle ; Un positionnement facile dans le sillon sous-mammaire ; Une convalescence plus aisée.

De plus, il est possible d’envisager un nappage de graisse entre l’implant et la peau, une technique d’augmentation mammaire dite composite, qui utilise conjointement l’augmentation mammaire par implants et le lipofilling mammaire.

En savoir plus sur le lipofilling mammaire >>

En savoir plus sur la mastopexie>>

 

L’implantation en dual plan permet :

  • Une discrétion parfaite des prothèses, la partie haute des implants est cachée sous le muscle grand pectoral et la partie basse n’est pas visible puisqu’elle est en arrière de la glande ;
  • De libérer la partie basse de la prothèse qui n’est pas entravée par le muscle, ce qui permet une descente naturelle de la prothèse ;
  • Un toucher naturel, avec des prothèses peu perceptibles ;
  • Un résultat esthétique naturel ;
  • De réduire les douleurs post-opératoires.

Cette technique est intéressante, mais réservée à quelques cas particuliers.

kompresni pradlo zvetseni prsou
Il ne faut pas sous-estimer l'importance du soin-post-opératoire après une pose d'implants.

Comment la position des implants mammaire est-elle choisie pour votre chirurgie esthétique mammaire ?

Plusieurs critères rentrent en compte dans le choix de la position des implants mammaires :

  • La forme des implants choisie ;
  • La physionomie de la patiente ;
  • La présence ou non d’une ptôse mammaire ;
  • Le volume souhaité ;
  • La taille des implants choisis ;
  • L’épaisseur des tissus mammaires : glande mammaire et graisse ;
  • Le style de vie de la patiente, notamment le type d’activités sportives pratiquées.

Le choix est effectué par le chirurgien au cas par cas et en accord avec sa patiente lors de la première consultation.

publié: 29.07.2019

Auteur

Chirurgien Esthétique et Plasticien inscrit à l’Ordre des Médecins de Paris, l'un des quelques chirurgiens plasticiens officiellement accrédités par la Haute Autorité de Santé.Il a réalisé plus de 7000 interventions depuis 1998. Il est Président-Fondateur de l’Organisation humanitaire Face au Monde.

Augmentation mammaire (Implants mammaires) - Nouveautés

D'autres recommandations similaires

Ça en vaut la peine

Suite à un complexe par rapport à ma poitrine que je trouvais trop petite . J’ai pris la décision de passer par la chirurgie esthétique. J ai effectué des recherches sur internet pour trouver un chirurgien. Le docteur Ja... Plus 

8 J'aime   11 Commentaires  
Spécialistes près de chez vous   
Interventions envisagées par les autres